Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2014

Attaché au passé, pour construire et protéger l'avenir.

moderne,passéiste,pcf,evry

On nous dit qu'il faut s' affranchir de je ne sais quelle "gauche passéiste" Je ne comprends pas quel sens, ses propos ont !

Qu'est ce que la gauche passéiste ? Celle qui se dit que brader les acquis durement gagnés qui permettent à tous de vivre avec un minima de dignité n'est justement pas... de gauche !

Celle qui pense que, déclarer qu'on aime l'entreprise ne suffira pas à pousser les patrons du Medef, à plus de social et moins de bénéfices.

Cette gauche passéiste, qui elle aussi, aime l'entreprise, mais celle qui produit autre chose que des dividendes ! Une entreprise citoyenne qui soutient l'épanouissement de ses salariés et qui n'oublie pas que l'humain fait aussi la plus value et bonifie les investissements !

Si c'est cela être un passéiste de gauche, si c'est préférer la construction en commun du vivre ensemble plutôt que le passage en force de projets dangereux pour notre avenir, reforme territoriale, CICE, Pacte de responsabilité... ; Si c'est cela, la gauche passéiste, alors doit-on vraiment la regretter, vraiment s' en éloigner ?

Etre de gauche, c'est reconnaître comme siennes un certain nombres de valeurs : solidarité, humanité, fraternité, liberté (pas libéralisme !).

Faire de l'humain une priorité, être à l'écoute du monde... Tout cela n'a pas de passé, mais un present bien réel et surtout un avenir qui mérite que l'on se batte !

Si, la gauche moderne, c'est faire un chèque en blanc au Capital, sans s' assurer que les deniers de l'Etat, nos deniers prendront le chemin de l'emploi !

Si la gauche moderne c'est penser que les seuils sociaux sont un frein à l'emploi et en profiter pour se coucher une nouvelle fois devant le patronat, en les supprimant !

Si la gauche moderne c'est permettre à un ministre, d'insulter et mépriser des salariés et lui permettre d'être toujours ministre !

Si la gauche moderne c'est plier sous le diktat de l'Europe de Bruxelles !

Si la gauche moderne c'est oublier la parole donnée au citoyen !Si la gauche moderne c'est de considérer la finance comme un partenaire fiable !Si la gauche moderne, c'est considérer que la représentation nationale est une simple chambre d'enregistrement et oser, parler democratie !

Si la gauche moderne, c'est être tout cela et plus encore, alors je me revendique, sans aucun doute ni hésitation, du passé. Je suis de cette gauche passéiste et je ne suis pas le seul !C'est pourquoi, le 15 novembre, dans la rue, avec d'autre passéistes, je revendiquerai mon attachement au passé pour construire et protéger l'avenir !

Christian Pigaglio, Maire adjoint communiste d'Evry

22/09/2014

UNE AUTRE POLITIQUE ECONOMIQUE ET SOCIALE EST NECESSAIRE

jcprecarite.jpg

"un discours de vérité"

La vie des collectivités locales et de leurs habitants est nécessairement liée aussi aux décisions prises à l'échelle de l'Etat.

Pour mieux faire passer la pilule des 41 milliards d'euros versés, sans la moindre contrepartie, aux entreprises, le gouvernement avait  proposé un dangereux "volet social" sous la forme d'un allègement des cotisations sociales qui a été refusé par le Conseil Constitutionnel.

Derrière le rideau de fumée d'un coup de pouce au pouvoir d'achat des salariés les plus modestes, il était surtout question d'une nouvelle attaque visant le financement de la sécurité sociale.

Pour les retraites, la protection sociale et l'assurance maladie, cette décision était particulièrement régressive.

Pour sauver la face, le gouvernement vient d'annoncer, pour la rentrée, " des mesures alternatives de même ampleur".

Le pacte de responsabilité n'a pas été proposé aux Français lors de la dernière campagne présidentielle. Il conduit le pays à la catastrophe.

Emploi, croissance, dette publique, les objectifs fixés par Hollande et Valls ne sont pas atteints.Il est bien illusoire de croire qu’en étant massivement aidées, les grandes entreprises vont jouer le jeu de l’investissement et de l’emploi.

cac401.jpgLe Financial Times a publié une étude révélant que, pour les mois d’avril, mai et juin 2014, temps fort des promesses gouvernementales sur la politique de l’offre, les sociétés françaises ont augmenté les dividendes versés aux actionnaires de 30 %.

D'un côté, toujours plus d'efforts pour le monde du travail sans que rien de positif n'apparaisse à l'horizon, de l'autre toujours plus de cadeaux à un patronat qui en demande toujours davantage.

Tout cela plonge le pays dans une crise économique et sociale d'un niveau inégalé.Une politique qui oublie ses valeurs de Gauche est une impasse. Notre pays n’est pas condamné à l’austérité à perpétuité. Une nouvelle espérance peut naître,  des défis à relever.

Le groupe des élus communistes et républicains d'Evry

Tribune publiée dans le bulletin municipal du mois de septembre

21/08/2014

COMMEMORATION DE LA LIBERATION D'EVRY

 

pattonpont.jpg

Le 23 août 1944, date considérée depuis comme le jour de la libération de la ville les troupes du général Patton passent par Evry.

Avant de libérer Paris le 25 août, les unités françaises « représentées par la 2e division blindée » et anglo-américaines contournent la capitale par le sud.

À Évry, bloqués sur la rive gauche de la Seine, les Américains conduits par le général Patton doivent improviser un pont de bateaux pour remplacer la passerelle, qui permettait de communiquer avec la rive gauche, et avait été détruite par les troupes allemandes dans leur retraite.

cygne6.jpgUne plaque commémore ce passage des troupes du général Patton lors de la libération du territoire français en août 1944.

Placé à l'endroit supposé de ce pont de fortune, ce monument commémoratif fait l'objet chaque année, au mois d'août, d'un dépôt de gerbe officiel. La plaque est gravée du texte suivant : « Ici, le 23 juin 1944, l'armée libératrice commandée par le général Patton a franchi la Seine ».

cygne9.jpgPar un curieux hasard en face de cette plaque un monument a été érigé par la municipalité d'Evry en mémoire à Manouchian et son groupe.

Le 16 novembre 1943 Missak Manouchian, résistant communiste responsable de la MOI, a été arrêté en gare d’Evry petit-bourg, près du pont provisoire constuit pas les troupes du général Patton 18 mois après. Il sera fusillé en février 1944.

LA VAGUE LIBERATRICE DE LA FRANCE

 

evry,libération,1944,partton,manouchian

Elle a commencée le 06 juin et a durée 8 mois. Bayeux est libéré le 08 juin 1944, Colmar le 02 février 1945.

Souvenons nous, Cherbourg tombe le 26 juin, Caen le 07 juillet, St Malo le 10 août, Orléans le 15, Toulouse le 19, Paris le 25.

Les meilleures divisions allemandes sont pendant ce temps neutralisées en Union Soviétique par l’armée rouge au prix de sacrifices énormes. Le Japon et les Etats-Unis sont en guerre totale rendant ce conflit universel.

En France, les troupes alliées sont puissamment soutenues, certes de manière inégale mais avec force par la résistance intérieure, les FFI. Le Figaro titre ainsi : « 25 000 FFI bretons ont libéré eux même 19 de leurs villes ».

liberationparis.jpgA Paris sous le commandement de Henri Rol Tanguy les Forces Françaises de l’Intérieur se soulèvent et libèrent la capitale permettant l’entrée victorieuse de la 2 ème division blindée placée sous le commandement du Général Philippe Leclerc de Hautecloque, futur Maréchal de France.

Ce sont des centaines de milliers de résistants qui contribuent à libérer notre Pays et aident les armées alliés . Elles accélèrent la jonction de la 2 ème DB du Général Leclerc et de la première armée du Général de Lattre de Tassigny venant des côtes de Ste Maxime dans le Var le 12 septembre 1944 à Nod sur Seine en Côtes d’Or.

Avec le concours de la Résistance elles vont parcourir 700 kilomètres en 27 jours avec des pertes relativement minimes (187 morts).


VIDEO - Évry célèbre les 70 ans de sa... par EvryFr

19:55 Publié dans ACTUALITES, ELUS COMMUNISTES, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : evry, libération, 1944, partton, manouchian | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!

02/08/2014

EVRY, TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR LA PAIX EN PALESTINE / PARIS 15000 MANIFESTANTS

ep2.jpg

Pour la troisième fois en quinze jours, plus de cent personnes se sont rassemblés dans le calme, à l'appel d'Evry Palestine et d'une dizaine d'organisations et de partis.

ep3.jpgLes élus communistes une nouvelle fois étaient très présents à ce rassemblement avec les élus communistes d'Evry Elise Yagmur et Diego Diaz ainsi que Bruno Piriou, conseiller général de Corbeil. Des élus Verts, du PG et du MODEM avaient tenus aussi à participer à ce rassemblement.

Plusieurs orateurs ont rappelé à partir de témoignages précis les atrocités commises par l'Etat d'Israël sur Gaza à moitié détruite où déjà plus de 700 personnes ont été assassinées et plus de 7000 grièvement blessées le plus souvent avec des bombes à fragmentations, totalement interdites par les conventions internationales et entrainant un handicap horrible, à vie, pour les personnes blessées, acte de barbarie dénoncé par tous.

Diego Diaz est intervenu rappelant l'attitude honteuse du gouvernement français et des pays européens qui par leurs silences approuvent ces massacres. Il a rappelé que la Bolivie a décrété Israël, pays terroriste.

ep8.jpgElise Yagmur a appelé à développer la solidarité pour la Palestine meurtri.

Bertrand Heilbronn, le Président de l'association Evry Palestine a cité longuement Dominique Villepin qui résume bien l'ensemble des interventions prononcées, l'ancien premier ministre Gaulliste qui a déclaré particulièrement :

« Ayons le courage de dire une première vérité: il n'y a pas en droit international de droit à la sécurité qui implique en retour un droit à l'occupation et encore moins un droit au massacre.

Il y a un droit à la paix qui est le même pour tous les peuples. La sécurité telle que la recherche aujourd'hui Israël se fait contre la paix et contre le peuple palestinien.

En lieu et place de la recherche de la paix, il n'y a plus que l'engrenage de la force qui conduit à la guerre perpétuelle à plus ou moins basse intensité.

L'État israélien se condamne à des opérations régulières à Gaza ou en Cisjordanie, cette stratégie terrifiante parce qu'elle condamne les Palestiniens au sous-développement et à la souffrance, terrifiante parce qu'elle condamne Israël peu à peu à devenir un État ségrégationniste, militariste et autoritaire.

C'est la spirale de l'Afrique du Sud de l'apartheid avant Frederik De Klerk et Nelson Mandela, faite de répression violente, d'iniquité et de bantoustans humiliants. C'est la spirale de l'Algérie française entre putsch des généraux et OAS face au camp de la paix incarné par de Gaulle. »

"Par mauvaise conscience, par intérêt mal compris, par soumission à la voix du plus fort, la voix de la France s'est tue, celle qui faisait parler le général de Gaulle au lendemain de la guerre des Six-Jours, celle qui faisait parler Jacques Chirac après la deuxième intifada.

Comment comprendre aujourd'hui que la France appelle à la «retenue» quand on tue des enfants en connaissance de cause?

Comment comprendre que la France s'abstienne lorsqu'il s'agit d'une enquête internationale sur les crimes de guerre commis des deux côtés?

Comment comprendre que la première réaction de la France, par la voix de son président, soit celle du soutien sans réserve à la politique de sécurité d'Israël? Quelle impasse pour la France que cet esprit d'alignement et de soutien au recours à la force."

Texte et photos exclusifs E-Mosaïque

ep1.jpg

A PARIS PLUS DE 15000 MANIFESTANTS - REPORTAGE VIDEO - ENTRETIEN AVEC PATRICK LE HYARIC, DEPUTE COMMUNISTE, DIRECTEUR DE L'HUMANITE

22/07/2014

EVRY CAPITALE EPHEMERE DU TOUR DE FRANCE !

tourdefranceevry.jpg

Le 27 juillet Evry sera la ville capitale du Tour de France à l'occasion de la dernière étape. C'est une bonne nouvelle pour les Evryens et les Essonniens, et un jour de fête pour tous les habitants.

Cet évènement soutenu et financé en partie par le département de l'Essonne sera t-il possible à l’avenir? Avec la disparition envisagée des départements, la création d'un grand Paris, la réponse est probablement pas.

Evry, capitale de l'Essonne, département qui va fêter avec ce Tour de France ses 50 ans et aussi son enterrement, perdra alors son statut et ne redeviendra que la 32ème ville de l'Ile de France.

Ce n'est pas la principale raison de notre opposition à cette réforme des collectivités dont l'objectif principal est de réaliser des économies en supprimant des dizaines de milliers  de postes de salariés, fonctionnaires ou contractuels , en diminuant partout les services et investissements publics, en rabaissant la démocratie en donnant tout le pouvoir à une poignée d'élus très éloignés des habitants.

Sous l'impulsion du Président du conseil général communiste, le département du Val de Marne, département pilote dans le domaine de l'éducation, de la culture, de la petite enfance, a décidé, avec juste raison, de rentrer en résistance. La majorité écrasante des habitants dans un sondage paru récemment se sont déclarés opposés à la remise en cause de l'atteinte à l'identité de ce département. C'est la bonne voie à suivre.

Ces réformes n'ont qu'un objectif: permettre de prendre 40 milliards d'€ et les redistribuer sans conditions à la demande du MEDEF à toutes les entreprises (alors que seules 20 % sont réellement concernées) dans le cadre du contrat compétitivité.

En contrepartie, pas une création d'emploi ne sera garantie, bien au contraire (1) ; c'est un marché de dupes.

Par contre, avec les diminutions des dotations, les collectivités, qui sont à l'origine de 74 % de l'investissement public, seront étranglées et ne pourront plus passer des marchés avec les entreprise privées comme auparavant, ce qui se traduira là aussi, par la suppression de dizaines de milliers d'emplois.

Tout cela est absurde et les élus communistes, avec d'autres, y compris de nombreux socialistes et républicains, sommes disponibles pour proposer et créer une nouvelle majorité à l'échelle du pays avec un programme humain et anti-libéral clair.

Tribune qui aurait due être publiée dans le Magazine Municipal du mois de Juillet

Les élus communistes et républicains d'Evry

(1) C’est la rapporteure générale (PS) du Budget qui le dit : le plan d'économies de 50 milliards d'euros promu par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances rectificative "pourrait entraîner la suppression de 250.000 emplois à l'horizon 2017.

26/05/2014

ELECTIONS EUROPEENNES / PATRICK LE HYARIC REELU EN ILE DE FRANCE !

lehyaric1.jpgL’abstention et le FN sont sortis en tête du scrutin, hier. Un vote de colère sans issue qui traduit le désarroi des électeurs, mais face auquel le premier ministre entend pousser les feux de sa politique, quitte à faire courir un risque mortel à la gauche et au pays.Crise de l’Europe, crise en France où le PS paie les attentes de gauche déçues, sans que le Front de gauche parvienne à rassembler, ne faisant que maintenir son score de 2009.

L’UMP de son côté reconnaît « un choc » après les élections européennes. Le Front national bien évidemment pavoise avec environ 25 %, devant l’UMP à 20 %, le PS à 14 %, le Modem à 10 %, EELV à 9,6 % et le Front de gauche à 6,34 % (6 % en 2009).

tsipras-ii_copie.jpg52 DEPUTES SIEGERONT DANS LE GROUPE DE LA GAUCHE UNITAIRE EUROPEENNE

Au niveau européen, la bonne nouvelle vient de Grèce où Syriza, la formation d’Alexis Tsipras, également candidat de la gauche européenne, avec près de 28 % des voix est en tête et devance de cinq points la droite de Nouvelle Démocratie.

Le groupe de la Gauche Unitaire Européenne sort renforcé avec de nouveaux députés élus en particulier en Grèce, en Espagne, en Irlande, au Portugal totalisant 52 contre 34  parlementaires (Allemagne 7, Chypre 2, Danemark 1, Espagne 11, Finlande 1, France 4, Grèce 8, Irlande 3, Italie 3, Pays Bas 3, Portugal 4, Royaume Unie 1, Suède 1, Tchèquie 3)

vergiat.jpgEn France, quatre députés rejoindront ce groupe : Patrick Le Hyaric réelu en Ile de France, Marie Christine Vergiat dans le Sud Est, Jean Luc Mélenchon dans le Sud Ouest, et Younous Omarjee en Outre-Mer.

En Ile de France, le Front de Gauche a obtenu 6,55 % (6,32 en 2009), l'UMP 21,72 %, le FN 17,31, le PS 14,31, les Verts 9,48 %, l'UDI 11,82 %.

Dans l'Essonne le Front de Gauche totalise 6,85 % (avec à noter un excellent résultat à Grigny avec 31,99 %), l'UMP 18,44, le PS 13,84, l'UDI 10,05, les Verts 8,06, le FN 20,86 %.

A Evry le Front de Gauche obtient 9,74 % (6,47 %), le PS 21,85 (21,31), l'UMP 12,67 (18,49), les Verts 9,13 (19,58), l'UDI 8,02 (8,54), le FN 16,83 (4,05), Nouvelle Donne (gauche socialiste) 3,04, NPA 1,74, LO 1,49 %.

Article l'Humanité-E-Mosaïque


Européennes 2014 - Réactions de Pierre Laurent... par CN-PCF

02/05/2014

EVRY, ELUS COMMUNISTES : OUI AU VOTE DU BUDGET DE LA VILLE, NON A L'AUSTERITE !

cm29.jpg

EXPLICATION DE VOTE  DU GROUPE DES ELUS COMMUNISTES ET REPUBLICAINS D'EVRY, CONSEIL MUNICIPAL DU 30 AVRIL 2014

Le budget de la ville présenté à ce conseil municipal à une date exceptionnellement tardive pour respecter le vote des électeurs se situe dans la continuité du travail de l’équipe municipale renouvelée.

Nous profitons de cette introduction pour rendre hommage aux élus du précédent mandat, de la majorité et de l’opposition qui ne sont plus présents ici et saluer l’apport qu’ils ont eu pour le bien de notre ville et des habitants pendant 6 ans.

Nous rappelons ici le double cadre dans lequel est présenté ce budget.

Celui d’Evry, une ville populaire, jeune, diverse, solidaire. Une ville dont les besoins de services publics, d’investissements, d’équipements se situent au-dessus de la moyenne nationale et qui demande une attention particulière avec une population par exemple dont le revenu médian est de 1223 €, contre 1909 € pour l’Essonne, 1602 € pour l’Ile de France .

Evry est également une ville nouvelle qui en 40 ans a dû se construire à un rythme 3 fois supérieur à la plupart des autres villes ayant une population identique. Le taux de scolarité est aussi 2 fois supérieur à la moyenne des villes de 50  000 habitants de notre pays avec une population qui est composée majoritairement de jeunes et très jeunes Evryens.

 Nous rappellons ces chiffres pour préciser que comparaison n’est pas toujours raison, et prétendre que la municipalité investit trop et dispose de trop de personnel sans rappeler ces éléments n’est pas juste.

Evry a en effet beaucoup besoin de solidarité, de liens sociaux, de vie et le budget présenté ici prend en compte toutes ces exigences.

Ce budget est aussi présenté dans un cadre imposé par le gouvernement et que nous n’approuvons pas.

elusutiles.pngNous précisons d’ailleurs pour être juste, que le plan de rigueur gouvernemental d’économie de 50 milliards d’€ proposé subit une surenchère de la part de la droite qui propose pour l’UDI 80 milliards d’économie dans son programme, et l’UMP, 130 milliards d’€.

La droite au pouvoir, ce serait plus fort et plus violent dans les domaines de l’austérité et de la dégradation de la vie quotidienne des Français.Dans le cadre de ces économies que veut imposer le gouvernement, les collectivités locales devraient en payer le prix fort avec 1,5 milliards d’€ de dotations supprimées dès cette année, plus de 10 milliards d’ici 2017.

Nous le disons très nettement les conséquences seront désastreuses pour les collectivités, pour les habitants, pour l’emploi et les élus communistes et bien d’autres dans tous les autres partis politiques s’y opposent et s’y opposeront.

Le président socialiste des maires des grandes villes de France, Michel Destot le dit à juste raison par exemple  : «  Amputer la capacité d’investissement des collectivités a pour conséquence une baisse de l’activité économique et un recul de l’emploi.

Les 10 milliards d’euros (d’économies)sur les collectivités de façon générale ne sont pas pertinents en tant que tels » a affirmé pour sa part Anne Hidalgo Maire de Paris.

En 1950 la part des collectivités locales dans l’investissement public était de 44,3 %, il est aujourd’hui de 71 % et explique en très grande partie pourquoi la France est aujourd’hui une des puissances économiques les plus fortes de notre planète.

Ces investissements ce sont des lycées, des collèges, des crèches, des routes, des gymnases, des rénovations, et bien d'autres équipements, y toucher ce sera la certitude d’avoir une dégradation du service public, du cadre de vie, et des emplois privés des entreprises qui travaillent pour le compte des collectivités.

Ce ne sont pas des baisses de charges et cotisations que les entreprises veulent, mais des marchés. Certains invoquent la compétition mondiale pour justifier cette austérité sans fin en oubliant que 90 % de l’activité économique de notre pays n’est pas concernée par cette compétition et que les mesures que prend le gouvernement n’auront aucun effet sur l’emploi.

Le fonctionnement des collectivités subira aussi des conséquences négatives avec moins de services publics, des subventions diminuées ou supprimées pour les associations qui nombreuses emploient des salariés et qui sont déjà en grandes difficultés, la suppression massive d’emplois publics.

Mesure- t-on bien à l’échelle du pouvoir les conséquences en cascade que cette politique austéritaire va avoir. Les exemples de l’Espagne, du Portugal, de la Grèce, de la Grande Bretagne ne sont-ils pas assez probants  ?

Certains en rajoutent dans ce domaine et en plus de dépenses diminuées veulent aussi des recettes diminuées en exigeant une baisse des impôts locaux.

Nous le disons nettement, les impôts quels qu’ils soient ne sont pas des «  ennemis  » mais bien l’expression de solidarité qui permet à notre République d’exister.

Toucher au principe, c’est aussi toucher à la solidarité qui nous lie tous.

Ce n’est pas de trop d’impôts dont les français souffrent, mais de l’injustice de ces impôts : trop forts pour les plus faibles, trop faibles pour les plus forts.

Pour les collectivités locales la taxe d’habitation et la taxe foncière nous concernent directement. Elles sont calculées injustement sur une base datant de 1970.

Le précédent Maire d’Evry le disait régulièrement ici même. Elles ne tiennent pas compte des réalités de nos villes et des habitants.

Il citait régulièrement aussi cet exemple. Un habitant du cinquième arrondissement de Paris paie en proportion beaucoup moins d’impôts locaux qu’un habitant des Pyramides d’Evry et ceci n’est pas dû à une décision des collectivités concernées mais à une base de calcul injuste.

Une révision de la fiscalité locale est indispensable.

Elle devrait prendre en compte les revenus des populations et la réalité de l’habitat. C’est ce que nous communistes et nos parlementaires proposons.

En tenant compte de toutes les contraintes économiques dont la collectivité locale n’est pas responsable politiquement, le budget présenté (dépenses et recettes) est celui qui correspond le mieux à l’intérêt des habitants.

Nous rappelons aussi qu’Evry, comme l’ensemble des collectivités locales, contrairement à l’Etat, est dans l’obligation légale de proposer un budget équilibré.

Pour toutes ces raisons et avec les remarques citées, nous voterons pour l’ensemble de ce budget.

Le Groupe des élus communistes d'Evry