Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2014

CONSEIL MUNICIPAL, SCHEMA REGIONAL DE COOPERATION INTERCOMMUNAL : DECLARATION DES ELUS COMMUNISTES

evrycm.jpgL'article 11 de la loi de Modernisation de l'Action Publique et d'Affirmation des Métropoles (MAPAM) du 27 janvier 2014 impose qu'un SRCI (schéma Régional de Coopération Intercommunal ) soit mis en place dans 4 départements (dont l'Essonne) avant le 31 décembre 2015.

L'avis que doit rendre le conseil municipal d'Evry constitue l'une des premières étapes de la concertation précédant l'adoption définitive de ce schéma.

Il se situe dans un contexte où le financement de toutes les collectivités est fortement réduit pour priviléger une aide massive et sans contrepartie accordée aux entreprises contre la création virtuelle d'emplois, qui se traduit en réalité par une explosion des inégalités dans notre pays avec un enrichissement des privilégiés.

L’Association des Maires de France (AMF) a alerté le gouvernement sur l’impact négatif considérable de la baisse des dotations de l’Etat sur l’investissement local, l’emploi et les services de proximité dans les territoires (baisse cumulée de 28 milliards d’euros de 2014 à 2017).

Plus de 13 000 communes ont déjà voté des motions de soutien à l'action menée par l'AMF pour s'opposer à cette baisses aux conséquences dramatiques pour les habitants, l'emploi et les services publics.

Aujourd'hui le conseil municipal doit se prononcer sur le principe de ce schéma. Nous considérons que ce qui est essentiel c'est de défendre avant tout l'intérêt des habitants. Les habitants ont besoin d'un service public de qualité et de proximité toujours plus efficace, de plus de démocratie, de meilleurs transports, de logements, d'une offre d'emplois de qualité, d'une réponse toujours plus pertinente aux besoins culturels et éducatifs.

Un Contrat de Développement Territorial réalisé à partir de la réalité locale doit être la base de la future agglomération. Une charte d'aménagement, d'économie réelle, de l'emploi et de formation, de développement «  soutenable  » et «  durable  » et de solidarité territoriale et financière  ;

  • Des règles de gouvernance partagées au service de coopération des territoires  ;
  • Des mécanismes simples et justes d'intégration fiscale et de solidarité financière.

Pour nous une «  intercommunalité de projet  » s'appuyant sur des communes fortes c'est la garantie d'une démocratie locale effective et vivante.

L'intercommunalité doit impérativement prendre en compte la richesse d'intervention et de réflexion citoyenne des habitants de toutes nos communes à l'image de l'engagement des Evryens dans nos nos conseils de quartier, de nos associations, de nos conseils comme ceux des jeunes, des sages et d'autres, etcLe fonctionnement du Conseil Consultatif des Services Publics Intercommunaux, obligatoire, doit être soutenu et développé.

evry,conseil municipal,shéma de coopérationNous proposons aussi la création d'un conseil économique et social à l'échelle de cette future agglomération composé des représentants sociaux, d'experts, d'élus.

Nous proposons que tous les élus municipaux, communautaires ou non communautaires soient associés à l'activité de l'agglomération dans des commissions ou des groupes de travail spécifiques ou thématiques.

La création de la future agglomération au préalable doit être réfléchie à partir d'un diagnostic partagé faisant ressortir les niveaux qualitatifs et quantitatifs d'équipements, les montants d'endettement, le dynamisme fiscal, les indicateurs sociaux, l'activité, les projets et les perspectives économiques de chaque territoire.

Critiques mais aussi constructifs les élus communistes et républicains d'Evry après cette première étape de concertation attendent des propositions et des réponses à nos demandes.

C'est dans cet esprit que les élus communistes voteront pour l'avis ici présenté.

26/11/2014

JUSTICE ET SOLIDARITE

tribune,élus pcf,evry

JUSTICE

L’Association des maires de France vient d’alerter à nouveau le gouvernement sur l’impact considérable de la baisse des dotations de l’Etat sur l’investissement local, l’emploi et les services de proximité dans les territoires (baisse cumulée de 28 milliards d’euros de 2014 à 2017)

Elle estime que ce prélèvement est incohérent , arbitraire, disproportionné , insupportable.

Cette contribution aura un impact considérable sur le niveau de service rendu aux habitants et les investissements publics  et sera pénalisant pour l’emploi parce que les investissements publics locaux (37 milliards pour le seul bloc communal) qui vont fortement baisser dès 2015. Cela représente déjà une perte de dizaine de milliers d’emplois, dans le BTP par exemple.

Nous partageons cette analyse de cette association représentant tous les Maires de France en ajoutant que cette mesure est aussi injuste parce qu’elle est justifiée par le gouvernement par un cadeau offert aux entreprises de plus de 60 milliards qui n’a permis ni la baisse du désendettement  de la France, ni la création du moindre emploi nouveau mais par contre permet aux riches d’être de plus en plus riches dans notre pays et aux pauvres malheureusement d’être de plus en plus pauvres.

La ville d’Evry va subir elle dans ce cadre en 2015 une saignée de plus d’un million d’€  aux conséquences pour les habitants,  le service public et l’emploi considérables et désastreuses.

SOLIDARITE

tribune,élus pcf,evryLes élus communistes d’Evry ont décidé de parrainer la syndicaliste Marocaine Wafaa Charaf, emprisonnée pour 2 ans après un jugement inique à Tanger.

Elle symbolise la répression que subissent les Syndicalistes dans le monde, y compris en France. Nous vous appelons tous à témoigner  et à signer la pétition que vous trouverez sur notre blog

Merci à toutes et tous

Le groupe des élus communistes et républicains d’Evry

Elise Yagmur, Christian Pigaglio, Diego Diaz

Tribune oubliée sur le bulletin municipal de Novembre

16/11/2014

HOMMAGE OFFICIEL A MANOUCHIAN PAR LA MUNICIPALITE D'EVRY

manouchianevry2.jpg

Discours prononcé à l'occasion de la commémoration au groupe Manouchian par la Municipalité d'Evry par Diego Diaz conseiller municipal communiste, délégué aux anciens combattants et au travail de mémoire

manouchianevry3.jpgMesdames, Messieurs, Mes chers amis,

Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. »

Tels furent les derniers mots écrits par Missak Manouchian à son épouse Mélinée.

A quelques heures de son exécution, à seulement 37 ans, ce héros national laissait un dernier message de paix et de liberté à une nation qui s’organisait pour se défaire de l’oppression Nazie.

Malgré la douleur et la peine, le dernier souffle de Missak Manouchian, fut celui du poète, celui d’un être aimant, dévoué à une cause qui allait le priver de vivre et de fonder une famille.

Lui qui allait sacrifier sa vie pour son pays d’adoption aspirait à ce que son combat ne soit pas vain. Un message d’espoir et de fraternité aux futures générations !

Mais qui aurait pu croire en la destinée héroïque de cet enfant arménien, né à Adiyaman, en Turquie (le 1 er septembre 1906)Lui qui fut confronté aux pires épreuves dès son plus jeune âge. Il perd son père lors du génocide arménien perpétré par les Forces turques, puis sa mère succombe, victime de la famine.

manouchianevry4.jpgEn 1922, la fin de la Guerre gréco-turque pousse le peuple Arménien à l’exode.

Trois années plus tard, Missak et son frère sont déracinés à leur tour et rejoignent la France qu’ils ne quittent plus. C’est ainsi qu’ils débarquent à Marseille, puis s’installent à Paris où ils alternent les journées de travail et d’apprentissage en tant qu’auditeur libre à l’université de la Sorbonne.

A cet âge où l’insouciance nous gouverne, Missak doit encore surmonter une épreuve : la perte de son frère, emporté par la maladie. Féru de lettres, mais également de politique, ce Français d’adoption s’identifie aux valeurs prônées par le Parti Communiste, auquel il adhère en 1934.

Affecté dans une usine de Rouen au début de la Guerre, il rentre à Paris dès la capitulation de la France pour reprendre ses activités militantes, pourtant devenues illégales (suite à l’interdiction du Parti Communiste en septembre 1939).

Il est arrêté au cours d’une rafle anticommuniste commanditée le 22 juin 1941 et interné dans le camp de Compiègne. Libéré après quelques semaines, il met toutes ses forces dans le combat contre l’oppresseur en devenant responsable politique d’une section clandestine de la Main-d’œuvre immigrée.

La lutte s’amplifie! Le 17 mars 1942, sa première action armée à Levallois-Perret. Puis, il est nommé Commissaire technique des FTP-MOI, puis Commissaire militaire. En quelques mois, son groupe sème la terreur parmi les troupes de l’occupant, qui se promènent désormais en civil dans les rues de Paris pour éviter les attentats. L’audace des missions commanditées par Missak Manouchian n’a pas d’égal.

manouchianevry.jpgMais l’étau se resserre. Missak Manouchian le pressent. Grand stratège veillant toujours à protéger ses hommes, il appelle à une dispersion de sa cellule pour la sécurité de tous. C’est dans ce contexte qu’il rencontre le courageux Joseph Epstein (responsable des FTP en Ile de France) le 16 novembre 1943, sur les berges de la Seine, à Évry Petit Bourg.

Leurs destins se croisent et ne se quittent plus. Les deux hommes ne peuvent échapper à leur arrestation, effectuée en gare d’Évry Petit Bourg, aujourd’hui Évry Val-de-Seine, par des agents en civil. Emprisonnés et torturés, Missak Manouchian et 21 de ses camarades sont livrés à la Geheime Feldpolizei (GFP = la Police secrète des armées).

Considérés tels des criminels, leur arrestation est largement exploitée à des fins de propagande. Ils sont accusés de sabotage, d’avoir provoqué des déraillements de trains, des attentats, de la mort de 1500 soldats et de 200 officiers.

manouchianevry5.jpg15 000 Affiches rouges envahissent les rues de France.

De couleur sang, elles symbolisent ceux que les Nazis et leurs collaborateurs les plus zélés, considèrent comme des terroristes. Mais, défiant la peur et l’ennemi, des mains anonymes recouvrent ces affiches du mot «MARTYRS» écrit en lettres capitales.

Silencieuse et déterminée, la résistance s’élève contre l’oppression. Malgré la torture et les humiliations, nos 22 héros ne cèdent jamais et emportent leurs secrets lors de leur exécution au Fort du Mont-Valérien, le 21 février 1944.Mesdames, Messieurs, Anonyme ou célèbre, chacun d’entre nous participe à l’histoire de notre pays.

Ce don de soi, cette entière dévotion pour une nation qu’ils se sont appropriés, Missak Manouchian, Joseph Epstein et bien d’autres les ont prouvés à maintes reprises en donnant jusqu’à leurs vies pour protéger notre démocratie.

Nous leur serons à jamais reconnaissants de nous avoir offert un présent républicain. Grâce à eux, notre devoir de mémoire est également un droit, signe de la liberté pour laquelle ils ont tant lutté. En ces temps de repli sur soi, où l’extrémisme semble se faire plus puissant, puisse leur exemplarité guider chacun d’entre nous dans nos actions citoyennes, pour que notre pays reste pour toujours la terre des Droits de l’Homme et du Citoyen.

bancic.JPGPour terminer, juste quelques mots d'hommage et de rappel à la seule femme du groupe. Olga Bancic faisait partie du Groupe Manouchian, celui de l'Affiche Rouge. Elle était juive, née en Bessarabie, étudiante à Paris. Elle participa aux combats de la brigade des partisans juifs de Paris. Par exemple, ce fut elle qui amena les armes au groupe qui attaqua un autobus d'officiers allemands à Clichy.

Elle fut jugée le 17 février 1944 dans le "procès des 23" de l'Affiche Rouge. Mère d'un enfant en bas âge, elle ne fut pas exécutée avec les 23 autres. Traînée de prison en prison, maltraitée, elle fut condamnée une seconde fois à mort à Stuttgart et guillotinée dans la cour de la prison, le 10 mai 1944, le jour de son trente-deuxième anniversaire.

manouchian,evry,hommageJuive, communiste, étrangère, résistance c'était trop pour les Nazis. Comme 42 000 résistants, 76 000 juifs, 15000 tziganes elle fit partie des 162 000 déportés de France, dans les camps de concentration nazis, dont 95 % ne revinrent jamais, dont nous allons à Evry célébrer en 2015 la libération.

Ils portaient tous un triangle, celui aujourd'hui de l'honneur et de la dignité, celui de l'horreur hier : le triangle rouge pour les politiques, les résistants, le triangle brun pour les tsiganes, le triangle rose pour les homosexuels, triangle violet pour les témoins de Jéhovah, triangle jaune pour les juifs...

N'oublions jamais leurs souffrances ...Je vous remercie…

manouchian,evry,hommage

14:20 Publié dans ACTUALITES, ELUS COMMUNISTES, Histoire, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manouchian, evry, hommage | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!

25/10/2014

Attaché au passé, pour construire et protéger l'avenir.

moderne,passéiste,pcf,evry

On nous dit qu'il faut s' affranchir de je ne sais quelle "gauche passéiste" Je ne comprends pas quel sens, ses propos ont !

Qu'est ce que la gauche passéiste ? Celle qui se dit que brader les acquis durement gagnés qui permettent à tous de vivre avec un minima de dignité n'est justement pas... de gauche !

Celle qui pense que, déclarer qu'on aime l'entreprise ne suffira pas à pousser les patrons du Medef, à plus de social et moins de bénéfices.

Cette gauche passéiste, qui elle aussi, aime l'entreprise, mais celle qui produit autre chose que des dividendes ! Une entreprise citoyenne qui soutient l'épanouissement de ses salariés et qui n'oublie pas que l'humain fait aussi la plus value et bonifie les investissements !

Si c'est cela être un passéiste de gauche, si c'est préférer la construction en commun du vivre ensemble plutôt que le passage en force de projets dangereux pour notre avenir, reforme territoriale, CICE, Pacte de responsabilité... ; Si c'est cela, la gauche passéiste, alors doit-on vraiment la regretter, vraiment s' en éloigner ?

Etre de gauche, c'est reconnaître comme siennes un certain nombres de valeurs : solidarité, humanité, fraternité, liberté (pas libéralisme !).

Faire de l'humain une priorité, être à l'écoute du monde... Tout cela n'a pas de passé, mais un present bien réel et surtout un avenir qui mérite que l'on se batte !

Si, la gauche moderne, c'est faire un chèque en blanc au Capital, sans s' assurer que les deniers de l'Etat, nos deniers prendront le chemin de l'emploi !

Si la gauche moderne c'est penser que les seuils sociaux sont un frein à l'emploi et en profiter pour se coucher une nouvelle fois devant le patronat, en les supprimant !

Si la gauche moderne c'est permettre à un ministre, d'insulter et mépriser des salariés et lui permettre d'être toujours ministre !

Si la gauche moderne c'est plier sous le diktat de l'Europe de Bruxelles !

Si la gauche moderne c'est oublier la parole donnée au citoyen !Si la gauche moderne c'est de considérer la finance comme un partenaire fiable !Si la gauche moderne, c'est considérer que la représentation nationale est une simple chambre d'enregistrement et oser, parler democratie !

Si la gauche moderne, c'est être tout cela et plus encore, alors je me revendique, sans aucun doute ni hésitation, du passé. Je suis de cette gauche passéiste et je ne suis pas le seul !C'est pourquoi, le 15 novembre, dans la rue, avec d'autre passéistes, je revendiquerai mon attachement au passé pour construire et protéger l'avenir !

Christian Pigaglio, Maire adjoint communiste d'Evry

22/09/2014

UNE AUTRE POLITIQUE ECONOMIQUE ET SOCIALE EST NECESSAIRE

jcprecarite.jpg

"un discours de vérité"

La vie des collectivités locales et de leurs habitants est nécessairement liée aussi aux décisions prises à l'échelle de l'Etat.

Pour mieux faire passer la pilule des 41 milliards d'euros versés, sans la moindre contrepartie, aux entreprises, le gouvernement avait  proposé un dangereux "volet social" sous la forme d'un allègement des cotisations sociales qui a été refusé par le Conseil Constitutionnel.

Derrière le rideau de fumée d'un coup de pouce au pouvoir d'achat des salariés les plus modestes, il était surtout question d'une nouvelle attaque visant le financement de la sécurité sociale.

Pour les retraites, la protection sociale et l'assurance maladie, cette décision était particulièrement régressive.

Pour sauver la face, le gouvernement vient d'annoncer, pour la rentrée, " des mesures alternatives de même ampleur".

Le pacte de responsabilité n'a pas été proposé aux Français lors de la dernière campagne présidentielle. Il conduit le pays à la catastrophe.

Emploi, croissance, dette publique, les objectifs fixés par Hollande et Valls ne sont pas atteints.Il est bien illusoire de croire qu’en étant massivement aidées, les grandes entreprises vont jouer le jeu de l’investissement et de l’emploi.

cac401.jpgLe Financial Times a publié une étude révélant que, pour les mois d’avril, mai et juin 2014, temps fort des promesses gouvernementales sur la politique de l’offre, les sociétés françaises ont augmenté les dividendes versés aux actionnaires de 30 %.

D'un côté, toujours plus d'efforts pour le monde du travail sans que rien de positif n'apparaisse à l'horizon, de l'autre toujours plus de cadeaux à un patronat qui en demande toujours davantage.

Tout cela plonge le pays dans une crise économique et sociale d'un niveau inégalé.Une politique qui oublie ses valeurs de Gauche est une impasse. Notre pays n’est pas condamné à l’austérité à perpétuité. Une nouvelle espérance peut naître,  des défis à relever.

Le groupe des élus communistes et républicains d'Evry

Tribune publiée dans le bulletin municipal du mois de septembre

21/08/2014

COMMEMORATION DE LA LIBERATION D'EVRY

 

pattonpont.jpg

Le 23 août 1944, date considérée depuis comme le jour de la libération de la ville les troupes du général Patton passent par Evry.

Avant de libérer Paris le 25 août, les unités françaises « représentées par la 2e division blindée » et anglo-américaines contournent la capitale par le sud.

À Évry, bloqués sur la rive gauche de la Seine, les Américains conduits par le général Patton doivent improviser un pont de bateaux pour remplacer la passerelle, qui permettait de communiquer avec la rive gauche, et avait été détruite par les troupes allemandes dans leur retraite.

cygne6.jpgUne plaque commémore ce passage des troupes du général Patton lors de la libération du territoire français en août 1944.

Placé à l'endroit supposé de ce pont de fortune, ce monument commémoratif fait l'objet chaque année, au mois d'août, d'un dépôt de gerbe officiel. La plaque est gravée du texte suivant : « Ici, le 23 juin 1944, l'armée libératrice commandée par le général Patton a franchi la Seine ».

cygne9.jpgPar un curieux hasard en face de cette plaque un monument a été érigé par la municipalité d'Evry en mémoire à Manouchian et son groupe.

Le 16 novembre 1943 Missak Manouchian, résistant communiste responsable de la MOI, a été arrêté en gare d’Evry petit-bourg, près du pont provisoire constuit pas les troupes du général Patton 18 mois après. Il sera fusillé en février 1944.

LA VAGUE LIBERATRICE DE LA FRANCE

 

evry,libération,1944,partton,manouchian

Elle a commencée le 06 juin et a durée 8 mois. Bayeux est libéré le 08 juin 1944, Colmar le 02 février 1945.

Souvenons nous, Cherbourg tombe le 26 juin, Caen le 07 juillet, St Malo le 10 août, Orléans le 15, Toulouse le 19, Paris le 25.

Les meilleures divisions allemandes sont pendant ce temps neutralisées en Union Soviétique par l’armée rouge au prix de sacrifices énormes. Le Japon et les Etats-Unis sont en guerre totale rendant ce conflit universel.

En France, les troupes alliées sont puissamment soutenues, certes de manière inégale mais avec force par la résistance intérieure, les FFI. Le Figaro titre ainsi : « 25 000 FFI bretons ont libéré eux même 19 de leurs villes ».

liberationparis.jpgA Paris sous le commandement de Henri Rol Tanguy les Forces Françaises de l’Intérieur se soulèvent et libèrent la capitale permettant l’entrée victorieuse de la 2 ème division blindée placée sous le commandement du Général Philippe Leclerc de Hautecloque, futur Maréchal de France.

Ce sont des centaines de milliers de résistants qui contribuent à libérer notre Pays et aident les armées alliés . Elles accélèrent la jonction de la 2 ème DB du Général Leclerc et de la première armée du Général de Lattre de Tassigny venant des côtes de Ste Maxime dans le Var le 12 septembre 1944 à Nod sur Seine en Côtes d’Or.

Avec le concours de la Résistance elles vont parcourir 700 kilomètres en 27 jours avec des pertes relativement minimes (187 morts).


VIDEO - Évry célèbre les 70 ans de sa... par EvryFr

19:55 Publié dans ACTUALITES, ELUS COMMUNISTES, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : evry, libération, 1944, partton, manouchian | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!

02/08/2014

EVRY, TROISIEME RASSEMBLEMENT POUR LA PAIX EN PALESTINE / PARIS 15000 MANIFESTANTS

ep2.jpg

Pour la troisième fois en quinze jours, plus de cent personnes se sont rassemblés dans le calme, à l'appel d'Evry Palestine et d'une dizaine d'organisations et de partis.

ep3.jpgLes élus communistes une nouvelle fois étaient très présents à ce rassemblement avec les élus communistes d'Evry Elise Yagmur et Diego Diaz ainsi que Bruno Piriou, conseiller général de Corbeil. Des élus Verts, du PG et du MODEM avaient tenus aussi à participer à ce rassemblement.

Plusieurs orateurs ont rappelé à partir de témoignages précis les atrocités commises par l'Etat d'Israël sur Gaza à moitié détruite où déjà plus de 700 personnes ont été assassinées et plus de 7000 grièvement blessées le plus souvent avec des bombes à fragmentations, totalement interdites par les conventions internationales et entrainant un handicap horrible, à vie, pour les personnes blessées, acte de barbarie dénoncé par tous.

Diego Diaz est intervenu rappelant l'attitude honteuse du gouvernement français et des pays européens qui par leurs silences approuvent ces massacres. Il a rappelé que la Bolivie a décrété Israël, pays terroriste.

ep8.jpgElise Yagmur a appelé à développer la solidarité pour la Palestine meurtri.

Bertrand Heilbronn, le Président de l'association Evry Palestine a cité longuement Dominique Villepin qui résume bien l'ensemble des interventions prononcées, l'ancien premier ministre Gaulliste qui a déclaré particulièrement :

« Ayons le courage de dire une première vérité: il n'y a pas en droit international de droit à la sécurité qui implique en retour un droit à l'occupation et encore moins un droit au massacre.

Il y a un droit à la paix qui est le même pour tous les peuples. La sécurité telle que la recherche aujourd'hui Israël se fait contre la paix et contre le peuple palestinien.

En lieu et place de la recherche de la paix, il n'y a plus que l'engrenage de la force qui conduit à la guerre perpétuelle à plus ou moins basse intensité.

L'État israélien se condamne à des opérations régulières à Gaza ou en Cisjordanie, cette stratégie terrifiante parce qu'elle condamne les Palestiniens au sous-développement et à la souffrance, terrifiante parce qu'elle condamne Israël peu à peu à devenir un État ségrégationniste, militariste et autoritaire.

C'est la spirale de l'Afrique du Sud de l'apartheid avant Frederik De Klerk et Nelson Mandela, faite de répression violente, d'iniquité et de bantoustans humiliants. C'est la spirale de l'Algérie française entre putsch des généraux et OAS face au camp de la paix incarné par de Gaulle. »

"Par mauvaise conscience, par intérêt mal compris, par soumission à la voix du plus fort, la voix de la France s'est tue, celle qui faisait parler le général de Gaulle au lendemain de la guerre des Six-Jours, celle qui faisait parler Jacques Chirac après la deuxième intifada.

Comment comprendre aujourd'hui que la France appelle à la «retenue» quand on tue des enfants en connaissance de cause?

Comment comprendre que la France s'abstienne lorsqu'il s'agit d'une enquête internationale sur les crimes de guerre commis des deux côtés?

Comment comprendre que la première réaction de la France, par la voix de son président, soit celle du soutien sans réserve à la politique de sécurité d'Israël? Quelle impasse pour la France que cet esprit d'alignement et de soutien au recours à la force."

Texte et photos exclusifs E-Mosaïque

ep1.jpg

A PARIS PLUS DE 15000 MANIFESTANTS - REPORTAGE VIDEO - ENTRETIEN AVEC PATRICK LE HYARIC, DEPUTE COMMUNISTE, DIRECTEUR DE L'HUMANITE