Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2016

CHANSONS ROUGES MOSAIK RADIO

chansons rouge mosaik radio,web radio

Nouvelle radio qui remplace la totalité des radios du groupe Mosaik Radios (Chansons Rouges, Mosaik Radio, Classik Radio) pour permettre une meilleure unicité et écoute.

Elle est diffusée sans publicité et permet des programmations plus importantes et plus diverses sans contraintes d'horaires et d'audimat.

Elle donne la priorité à la musique et à l'information en diffusant tous les jours douze magazines d'actualités politiques, sociales, culturelles, éducatives, sportives, musicales et 16 flashs d'informations générales

MAGAZINES D'INFORMATIONS GENERALES

chansonsrouges128.jpgTous les jours des reportages, des débats, des chroniques sont diffusés sur cette radio. Les idées communistes et progressistes sont mises en avant avec les déclarations des responsables communistes. L'actualité sociale est traitée en priorité et régulièrement. Des documents exceptionnels sur des sujets de sociétés, sur la politique internationales sont proposés régulièrement.

La fête de l'Humanité est aussi au coeur de cette radio avec une rétrospective des chanteurs qui y ont participé depuis 80 ans, et l'actualité de la prochaine fête sera traité régulièrement.

LA GRILLE DE DIFFUSION
- Programme musical de chansons rouges, rebelles et révolutionnaires de France et du Monde entier en continu

L'INFORMATION

-Magazines d'informations du matin à 7h, 8h, 9h, 13h (flash, météo, sport, éphéméride, programmes TV, horoscope, magazines, chroniques)

-Magazines d'informations du soir à 17h et 19h

-Flash d'informations toutes les heures de 6h à 22h (sauf 21h)

-Le TOP 8h du matin magazine, 8h-8h30 (flash, édito, chroniques, magazine, reportages, rubriques diverses)

-Le TOP midi magazine , 12h-12h30 (flash, édito, chroniques, magazine, reportages, rubriques diverses)

-Le TOP 18h magazine , 18h-18h30 (flash, édito, chronique, magazine, reportage, rubriques diverses)

PLUS BELLES LES LUTTES, le lundi à 20h, émission proposée par les militants CGT des Bouches du Rhone

MAGAZINES THEMATIQUES 10H, 15H, 20H, 22H

Lundi : 10H : Entretiens avec des chanteurs et nouveautés musicales, 15H : Découverte recettes cuisine, 20H : Plus belles les luttes,  22H : Découverte Jazz

Mardi : 10H : Reportages, 15H : Découverte musique classique, 20H : Fréquence Terre

Mercredi : 10H - Cinéma, 15H : Hits rire des années 50 et 60, 20H : Reportages et débats, 22H : Découverte musique country

Jeudi : 10H : Découverte musique Jazz, 15H : Histoire, 20H : Panorama (conférences)

Vendredi : 10H : Découverte musique country, 15H : Cinéma, 20H : magazine cuisine, 22H : Hits et rire des années 1950-1960

Samedi : 10H - Fréquence Terre magazine de l'écologie,  15H - Entretiens avec des chanteurs, nouveautés musicales, 20H : Magazine cinéma

Dimanche : 1OH : Découverte musique classique, 15H : Panorama (conférences), 20H : Magazine Histoire, 22H : Découverte musique classique

LES SPÉCIALES :

TOUS EN BOITE DE 00H00 A 6H00 DU MATIN LE SAMEDI ET LE DIMANCHE - NUIT DISCO

Diffusion sur : http://mafrance91.hautetfort.com/
et sur votre téléphone, tablette, ordinateur, voiture, vous pouvez l'écouter en utilisant l'application d'un des annuaires suivants : Nobex, Radio Forest, Allzic Radio, Radio.fr, Webradio, Radio Guide FM, Pick Radio, Radioshaker, Wbradio, Tunein, Streema :http://streema.com/radios/play/106006

Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

09/08/2015

FETE DE L'HUMA : CHANTS REVOLUTIONNAIRES ET PAROLES ENGAGEES

jazzhuma.jpg

Une scène jazz qui célèbre les paroles engagées : Les chants révolutionnaires et les œuvres de résistance sont revisités par Giovanni Mirabassi, 
Cyril Mokaiesh, Sylvain Kassap, ImuZZic… Un programme captivant, émouvant.

À l’espace Val-de-Marne, inauguré le 11 septembre par Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental du PCF 94, le 20e Jazz’Hum’Ah célèbre, avec le soutien de la Sacem et de la Spedidam, les paroles engagées. À 20 h 30, les sept musiciens amateurs de Racines de Swing, qui ont roulé leur bosse aux quatre coins de la France, arpenteront une tsiganie heureuse, non pas stigmatisée, mais honorée, des Balkans au continent Django Reinhardt, en passant par Kurt Weill.

Le 12, à 17 heures, le pianiste Giovanni Mirabassi en solo, égrènera des titres de son diptyque discographique, Avanti ! et Adelante !. Symbole fort, le second album a été enregistré à La Havane le 1er mai 2011. Couronné de lauriers (victoire du jazz, django d’or, académie du jazz), l’instrumentiste et compositeur italien paraphe, à travers de prégnants chants de lutte, une ode splendide au peuple, à tous les peuples.

Dimanche 13 septembre, à 17 heures, on le retrouvera auprès du chanteur Cyril Mokaiesh, qui présentera son disque Naufragés ! (sorti l’avant-veille), enregistré en duo avec le pianiste transalpin. Les deux concerts – de Mirabassi en solo, puis avec Mokaiesh – bénéficient de l’aide de la Sacem pour le suivi de carrière. Naufragés ! s’empare de textes d’Allain Leprest, Philippe Léotard, Vladimir Vissotski, Mano Solo… Un hommage vibrant à cet aréopage de poètes, non pas maudits, mais souvent marginalisés par le système dominant que défie leur langue indocile.

Le vertige de la grande roue 
avec le quartet toulousain

Le 12, à 19 heures, l’époustouflant Pulcinella aura soufflé ses dix bougies et nous aura emportés sur les sillons fertiles de son CD l’Empereur (publié le 30 mars, chez les Productions du vendredi/l’Autre distribution). Avec ce quartet toulousain, c’est le vertige de la grande roue. On tourbillonne de free-jazz à blues rock, on tangue de punk à tango, au gré d’un groove gargantuesque.

Le 12, à 21 heures, Sylvain Kassap donnera chair et son au fulgurant Manifeste ! Chants de lutte et de résistance, signé de ce saxophoniste, clarinettiste, compositeur et improvisateur émérite. Avec son remarquable quartet (Jacques Mahieux, Didier Petit, Jérémie Ternoy) et la fanfare au nom évocateur, El Pueblo Unido, il revisitera des brûlots musico-poétiques de Mahmoud Darwich (Ici), Eugène Pottier (son hymne aux Communards, l’Insurgé), Brel (Jaurès), ou Max Roach (We Insist ! Freedom Now, 1960), qui participa au mémorable concert de soutien à Mandela à la Fête de l’Huma 1985. Une initiative aussi captivante qu’émouvante.

Dimanche 13 septembre, 15 heures, le nonet ImuZZic Grand(s) Ensemble avec Over the Hills opérera une relecture d’Escalator over the Hill (1971), de la pianiste, compositrice, arrangeuse et chef d’orchestre Carla Bley. Fin 2014, ECM a réédité, via Universal, cet album visionnaire et téméraire, dont ImuZZic rendra à merveille la majestueuse mutinerie artistique et politique.

 
Fara C., l'Humanité
 
Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek
 
 

18/07/2015

CHANSONS ROUGES, NOTRE NOUVELLE WEB RADIO

 

Chansons Rouges, web radio, la radio qui change du monde avec les chansons de la révolution pour vous, avec les interprètes qui bougent ce monde :

Amal Murkus, Les Communards, Daniel Lavoie, Groupe 17, Jean Ferrat, Julia Boutros, Mouloudji, Patti Smith, Renaud, Buena Vista Social Club, les 4 barbus, Mécano, Nina Simone, Grégoire, Madonna, Pierre Bachelet, Pierre Perret, Raul Paz, Coeur de l'armée rouge, Dominique Grange, Georges Moustaki, Leny Escudéro, Agnès Bihl, HK et les Saltimbanks, Marc Ogeret, Catherine Ribeiro, Compagnie de Lampora, Francesca Soleville, Les escrocs, Boris Vian, Chansons bifluoré, Isabelle Aubret, Joe Cocker, Joé Dassin, Tina Turner, Yannick Noah, Carlos Mejia Godoy, José Afonso, Manitas de Olatas, Pete Seeger, Amina Alaoui, Anton Karas, Chris Réa, Hubert Félix Théfaine, Félix Leclerc, Vignault, Nathalie Cardone, Freddie Mercury, Idir, Manu Chao, Léo Ferré, Marc Gélinas, Nana Mouskouri, Souad Massi, Shakira, Edith Piaf, Antoine Ciosi, Bernard Lavilliers, François Béranger, Henri Tachan, Michel Fuguain, Johan Baez, Patricia Kaas, Le Grand Corps Malade, Francis Lalanne, Léonard Cohen, Les Quilapayun, Victor Jara.

Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

25/04/2015

SOLEDAD BRAVO : LA REVOLUTION EN CHANSONS !

Soledad_Bravo.jpg

Soledad Bravo est née à Logroño, en Espagne le 1er janvier 1943, mais a émigré au Venezuela à 7 ans avec ses parents. Elle est donc une chanteuse vénézuélienne, considérée comme l'une des principales voix d'Amérique latine. Elle a notamment interprété Hasta siempre, chanson mondialement connue de Carlos Puebla, en hommage à Ernesto "Che" Guevara. Elle a également interprété, sur son troisième album, deux chansons de Barbara, Göttingen et Gare du nord.

Elle a commencé sa carrière dans les années 1960 en mettant en musique et en interprétant des poèmes espagnols (Federico García Lorca, Rafael Alberti, Chicho Sánchez Ferlosio) et latinoaméricains (Violeta Parra, Carlos Puebla, ainsi que les Brésiliens Chico Buarque, Tom Jobim, Vinícius de Moraes).

Son répertoire s'étend du folklore au jazz, en passant par la salsa, la musique ranchera et le boléro.Ses disques, une trentaine d'albums, ont été édités dans toute l'Amérique latine et dans presque toute l'Europe, y compris en Turquie.

Elle a enregistré en particulier

  • Cantos Revolucionarios De América Latina (1997)

Sources Wikipédia

Depuis la fin des années 60, la carrière de Soledad Bravo est d'une exceptionnelle richesse. Chanteuse autodidacte devenue à 18 ans une des icônes de la chanson engagée au Venezuela, Soledad Bravo ne s'est pourtant jamais laissé enfermer dans un registre musical, ce qu’elle aurait ressenti comme une entrave insupportable à sa passion des beaux textes.

Enflammée, tendre ou mélancolique, la voix de Soledad Bravo incarne depuis trente ans le vaste répertoire de la chanson populaire latino-américaine. Elle a interprété ou adapté les plus grands auteurs d'expression espagnole du xxe siècle (Garcia Lorca, Rafael Alberti, Violeta Parra, Carlos Puebla, Silvio Rodrígues…) comme ceux du Brésil (Chico Buarque, Tom Jobim, De Moraes) et de France (Barbara). En près de 30 albums, Soledad a tout exploré : la contestation (Hasta siempre de Carlos Puebla en 1968), la frénésie festive de la salsa (l'album Caribe en 1982 avec Willie Colón) et presque tous les folklores du nouveau continent.

Accompagnée d'une simple guitare ou d'un orchestre afro-caribéen, sa voix se confond désormais avec celle du chant latino-américain.

C'est à la fin des années 60, alors qu'elle est étudiante au Venezuela, que la jeune Soledad Bravo découvre simultanément la lutte politique et la chanson.

Depuis, cette Joan Baez sud-américaine n'hésite pas à reprendre (comme dans cette compilation) les grands hymnes cubains, argentins ou chiliens d'une révolution en marche. Une troublante égérie.

18/10/2014

ZAHIA ZIOUANI : UNE RECOMPENSE BIEN MERITEE !

zahia ziouani,fête huma 2013,la courneuve,stains

Moment de bonheur et d'émotion avec l'élévation au rang d'officier des Arts et Lettres de notre amie, la grande chef d'orchestre, Zahia Ziouani installée a Stains par la ministre de la culture ce jeudi soir 16 octobre.

Zahia a crée l'orchestre Divertimento, elle dirige l'orchestre national d'Algérie , elle fait partager sa passion aux enfants et aux jeunes de Seine Saint Denis .

zahia ziouani,fête huma 2013,la courneuve,stainsElle enchante depuis plusieurs années la grande scène de la fête de L'Humanité. Zahia Ziouani une créatrice qui construit des ponts entre la musique , la culture et les citoyens en Seine Saint Denis et partout ailleurs .

Félicitations.

Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité

« Je brûle de la présenter à qui ignore l’étonnante saga qu’elle est en train de faire naître. « elle » ?

C’est Zahia Ziouani jeune et talentueuse chef d’orchestre à qui une réalisatrice, a eu l’idée lumineuse de consacrer un film « Zahia Ziouani : une chef d’orchestre entre Paris et Alger »…

C’est dire la perspective qui attend la brillante et modeste chef d’orchestre entre Paris et Alger. Merci Zahia :que votre exemple serve de leçon à qui veut unir vraiment le peuples et les cultures des deux rives de « notre mer ». »

Francis Wurtz, député honoraire au Parlement européen, dans l’Humanité Dimanche.


zahia ziouani,fête huma 2013,la courneuve,stainsBIOGRAPHIE Zahia ZIOUANI
Zahia Ziouani est née en 1978. Elle est actuellement un Chef d’Orchestre de renom.
Titulaire de plusieurs premiers prix de conservatoire et diplômée en Musicologie à l’Université Paris IV Sorbonne, elle a été sélectionnée pour étudier la direction d’orchestre auprès du célèbre Maestro Sergiù Celibidache.

Durant l’année 2007, Zahia Ziouani a été nommée chef d’orchestre principal invitée de l’Orchestre National Symphonique d’ Algérie.

La renommée et le talent de Zahia ZIOUANI lui permettent de se produire dans de prestigieux lieux à Paris et sa région : Salle Gaveau à Paris, Basilique de Saint-Denis, Sénat, Ministère de la Justice, Auditorium Xenakis à Stains…Elle se produit à de nombreux concerts à l’étranger : Russie, Espagne, Allemagne, République tchèque, Pologne, Belgique, et Algérie.

Zahia ZIOUANI collabore aux côtés de grandes personnalités du monde musical français et international : Raphaël Pidoux, Sophie Koch, Ferruccio Furlanetto, Jean-Marc Philips-Varjabédian…
Lors de ses invitations à de nombreux Festivals, elle a été invitée à diriger des orchestres symphoniques et chœurs venant de Russie, Roumanie, République Tchèque, Pologne, Ukraine, Espagne, Allemagne, France, Australie, Algérie, Egypte et Chine.


zahia ziouani,fête huma 2013,la courneuve,stainsElle a notamment dirigé l’Orchestre pour la Paix, l’Orchestre Symphonique du Caire, l’Orchestre Symphonique National d’Algérie, l’Ensemble Instrumental DensitéS, l’Orchestre de chambre Dionysos, l’orchestre du Festival de Musique Contemporaine Encre Fraîche, et l’Orchestre du Festival Eurochestries de Jonzac en Charente-Maritime, l’Orchestre du festival 70 ans de Jazz français en Seine Saint-Denis ….

En 1998 elle a créé et dirige depuis l'orchestre Divertimento.

A la ville de Stains en Seine-Saint-Denis, Zahia Ziouani est Directrice de l’École Municipale de Musique et de Danse. Elle y encadre une équipe pédagogique importante et dynamique, et s’y investit très fortement pour sensibiliser tous les publics à la Musique et la Danse, et former les jeunes stanois aux activités artistiques.

29/08/2014

Massive Attack, leur trip-hop va électriser la Fête

massive.jpgAprès avoir fait la tournée des festivals d’été, le collectif originaire de Bristol fait halte à la Courneuve. La promesse d’une vraie expérience sonore entre pop électro et engagement politique.

Bristol, Angleterre, années 1990, c’est dans l’effervescence musicale et artistique caractéristique de la ville que naît Massive Attack. Le groupe, composé alors de Robert del Naja (3D), Grant Marshall (Daddy G) et Andrew Volwes (Mushroom), qui est depuis parti, est sûrement le groupe anglais le plus influent de sa génération.

Entre discorde et divergences, Massive Attack a su profiter des confrontations, notamment musicales, au sein du groupe, faisant de ce chaos créatif sa marque de fabrique et surtout sa richesse. Les influences musicales diverses se rencontrent, s’interpénètrent entre la culture reggae du Jamaïcain Daddy G et les accents punks et post-punks de 3D. Influences qui ont fait le groupe au style inclassable que l’on connaît et qui a donné naissance au trip-hop.

Plus qu’un simple trio, Massive Attack a toujours su s’entourer de collaborateurs prestigieux. À l’image de Tricky, membre lui aussi de la scène musicale et artistique de Bristol, Horace Andy, qui a suivi le groupe depuis le début, la chanteuse Sinead O’Connor, Hope Sandoval mais aussi Damon Albarn ou des musiciens de qualité comme Angelo Bruschini. Autant d’artistes qui auront beaucoup apporté au groupe.

Massive Attack, renfloué de son duo d’origine 3D-Daddy G, est aujourd’hui bel et bien reformé, après une trop longue séparation, pour notre plus grand plaisir et s’apprête à faire vibrer la Fête de l’Huma (*) de sa musique sombre, envoûtante, mélancolique mais toujours géniale.

De Blue Lines à Heligoland en passant par Mezzanine, trois albums phares, le groupe s’impose et se distingue par ses innovations diverses qui ont transformé définitivement le paysage musical pop-électro anglais. En révolte constante, le groupe aime se remettre sans cesse en question, bousculant les standards musicaux dans une merveilleuse liberté créatrice.

Les concerts de Massive Attack sont des moments pour (r)éveiller les consciences

Cet esprit de révolte s’apprête à souffler sur la Fête et se retrouve dans l’engagement fort du collectif bristolien. Massive Attack considère que les musiciens, au-delà de la musique, ont aussi à s’engager socialement. Robert del Naja (3D) s’attache particulièrement à lier musique et engagement politique, participant à de nombreuses actions comme le boycott culturel contre Israël.

Les différents concerts de Massive Attack sont autant de moments propices pour (r)éveiller les consciences de son public et provoquer sa réflexion grâce à une scénographie engagée. Lors de leurs concerts, la musique se fait hypnotique. Elle s’accompagne de messages politiques sur des écrans, slogans, citations de Rousseau, de Nelson Mandela ou statistiques destinés à promouvoir les valeurs humaines, démocratiques, altermondialistes, pacifiques et écologiques chères au groupe anglais. Valeurs que le groupe met en avant dans sa collaboration avec l’organisation Greenpeace ou en s’opposant à la guerre en Irak.

Le collectif questionne en permanence la société qui nous entoure et les valeurs 
qui la régissent en se servant de sa musique pour faire avancer les consciences. La venue de Massive Attack à la Fête de l’Huma promet une réelle performance de sons et lumières. Un engagement musical que l’on attend avec impatience !

Clémence Buchet

(*) Vendredi 12 septembre, 21h50, Grande scène.

Voir en ligne : sur Humanite.fr

18/08/2014

Féloche, l’ovni chantant à la Fête de l’Humanité

feloche.jpg

Armé de sa mandoline et de sa joie insolente, Féloche se produira le 14 septembre. Artiste inclassable, il va enflammer La Courneuve au rythme de ses ritournelles qui abolissent les frontières musicales.

Du punk ukrainien au silbo en passant par le rock cajun, seul Féloche peut se vanter d’un tel parcours musical. Dans les années 1990, il remplissait les stades d’Europe de l’Est avec le très populaire groupe de punk ukrainien VV (Vopli Vidopliyassova). Il chantait alors aux côtés d’artistes comme Samantha Fox ou Slade. De retour en France, il cherche son propre son et le découvre grâce à la mandoline qui devient, dès lors, son instrument fétiche. « Je l’ai prise comme un fusil », dit-il.

Accompagné de la sorte, le musicien troubadour crée un univers hors normes où la musique aux rythmes festifs est empreinte de poésie réaliste. Féloche bouleverse les codes musicaux. Il offre des titres à la croisée des genres. Ce grand écart entre diverses influences semble constituer l’essence de son style : un melting-pot qui va du punk au disco, du hip-hop à la mandoline, en passant par le funk. Féloche se dit aussi bien influencé par Prince que par Dick Annegarn ou les Rita Mitsouko.

Il a su s’entourer de collaborateurs divers et talentueux. Après avoir dit « non » à Bob Dylan, Dr John, bluesman de légende, a dit «oui» à Féloche, donnant ainsi naissance à Dr John Gris-Gris John, enregistré à La Nouvelle-Orléans. Sur son dernier album, il a fait appel à deux idoles de sa jeunesse, Roxanna Shanté, une des premières rappeuses américaines, et l’actrice Rona Hartner, pour le très tzigane Mythologie.

Transmettre l’essence et l’émotion 
de ce langage unique

Chaque chanson de Féloche sonne comme une invitation au voyage. Grâce à la Vie cajun, on s’envole pour cette « Louisiane fantasmée », chère au chanteur, et son légendaire bayou. Les airs se font entraînants, parfois planants. Le rock cajun y est roi. Féloche nous transporte encore aux Canaries, dans une île méconnue où « les hommes parlent comme les oiseaux ».

Le musicien nomme son album Silbo, en référence à cette langue sifflée de la Gomera. Il parvient à transmettre l’essence et l’émotion de ce langage unique, aujourd’hui inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il rend ainsi hommage à celui qu’il appelait son « ange gardien », son beau-père, l’indépendantiste canarien Bonifacio Santos qui l’a initié aux sifflements des Gomeros. Féloche invite aussi à la réflexion. Son Pax Optika est, selon ses propres termes, « une chanson de graphiste », qui dénonce la pollution visuelle, sous la plume de Julien Dajez. Mythologie évoque le peuple rom. Le partage est au centre du jeu.

On le retrouve dans l’engagement de l’artiste pour l’association Zebrock au bahut. Avec elle, il va à la rencontre des élèves, leur dévoile son art et répond à leurs interrogations. Il s’agit d’« éveiller leurs émotions musicales. C’est à cet âge-là qu’on les ressent le plus », dit-il. Escorté de Caroline Duparo, Christophe Malherbe et David Rolland, Féloche va faire déferler son énergie festive et sa folie poétique sur la Fête de l’Humanité.

Disco graphie 2010 : La vie cajun. 
2013 : Silbo.

Publié par l'Humanité :- See more at: http://www.humanite.fr/feloche-lovni-chantant-la-fete-de-...