Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2012

Déclaration de Roland Muzeau, député des Hauts-de-Seine

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

muzeau.jpgNous venons de vivre une élection législative qui bouleverse la vie politique en même temps qu’elle renforce le bipartisme dans notre pays.

Nous venons de vivre les effets collatéraux du présidentialisme qui est ressorti de l’inversion du calendrier électoral voulue par Lionel Jospin.

La personnalisation de la vie politique a pris le pas sur les contenus et c’est particulièrement grave.

Alors que le Front de gauche a réussi une réelle percée il y a un mois, nous voyons tous ses députés sortants progresser et pourtant un certain nombre d’entre eux sont devancés par leur concurrent socialiste et leurs alliés.

- A Gennevilliers, je progresse en voix et, avec 51,32%, en pourcentage de 2%.

- A Villeneuve, je progresse de 4,4% et également en voix.

- A Colombes, je progresse de 2,74% et aussi en voix.

Tous ces progrès ont eu lieu malgré la présence de 18 candidats sur la circonscription.

Ces résultats remarquables dans nos 3 villes n’ont malheureusement pas suffi. Le candidat du Président nous devance.

Vous connaissez combien j’ai mis toutes mes forces à représenter votre voix dans l’hémicycle. Ce combat que nous avons partagé avec enthousiasme et émotion, je le continuerai à la place du militant communiste que je suis et resterai, en tant que militant du Front de gauche dont je souhaite le développement.

Je place plus haut que tout, les valeurs de justice sociale et de lutte contre les discriminations. Je sais que le Front de gauche affaibli à l’Assemblée, ce sont vos revendications qui en souffriront :

- Le SMIC à 1700 €

- L’interdiction des licenciements boursiers

- La contestation de cette Europe du fric insolent

Demain sera difficile pour nos concitoyennes et concitoyens. Je vous assure de toute ma fidélité.

En cet instant, je tiens à remercier tous mes électeurs et tous mes amis et camarades qui se sont tant dévoués et dont je mesure la peine.

Je souhaite que nationalement se réalise un rassemblement pour battre la droite et l’extrême droite dimanche prochain.

Enfin, je remercie ma famille, mon épouse et mes enfants, qui ont tous ces derniers mois subi mon emploi du temps. Pour la patience et le soutien qu’ils m’ont apportés.

A vous tous merci de tout mon cœur.

RESULTATS DES LEGISLATIVES SUR LA PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE L’ESSONNE

votenathalie.jpgSur la plan national le Front de Gauche avec 6,91 % confirme qu’il reste la deuxième force politique de Gauche. Le PS obtient 29,35 %, l’UMP 27,12 %, le FN 13,6 %, EELV 5,46 % mais avec une soixantaine de circonscriptions où les Verts étaient sans concurrents socialistes.

Le taux d’abstention est un taux record avec 42,77 %.

Le Front de Gauche peut espérer au deuxième tour d’avoir une dizaine de députés. Malgré une progression sensible par rapport à l’élection précédente plusieurs députés sortants sont devancés par les candidats socialistes qui ont bénéficié du vote utile, du redécoupage électoral, et de l’écroulement de la droite. Le PS peut espérer une majorité absolue à l’assemblée qui pour beaucoup d’apparentera alors à une chambre d’enregistrement des décisions gouvernementale et à d’autres même de chambre « godillots ».

Sur la première circonscription de l’Essonne, Manuel Valls pour le PS a obtenu 48,36 % des voix avec un record sans précédent d’abstention dans ce type d’élection de 50,75 %. L’UMP obtient 19,52 %, le FN 13,47 %, le Front de Gauche en progrès sensible par rapport à 2007 est situé à 7,77 %, les Verts (EEVL) suive et s’écroule à 4,08 %.

Dans les villes de la circonscription avec 25479 inscrits et moins de la moitié de votants à EVRY le PS obtient 56,54 %, l’UMP 13,39 %, le FN 10,22, le Front de Gauche 7,7 %, EELV 4,81 %.

A COURCOURONNES, 7636 inscrits, le PS obtient 51,72 %, l’UMP 22,8 %, le FN 9,5 %, le Front de Gauche 6,41 %, EELV 3,46 %.

A LISSES, 5282 inscrits, le PS est à 46,16 %, l’UMP 20,08 %, le FN 18,18, le Front de Gauche 5,92, EELV 3,46 %.

A BONDOUFLE, 6706 inscrits, le PS 43,52 %, l’UMP est à 24,38 %, le FN 13,26, le Front de Gauche 4,39, EELV 3,6 %

A CORBEIL, 21996 inscrits, PS 41,3 %, UMP 23,23, FN 15,39, Front de Gauche 9,83 %, EELV 4,13 %.

A VILLABE, 3226 inscrits, PS 47,94 %, UMP 18,82 %, FN 16,03, Front de Gauche 9,49 %, EELV 3,11 %

08/06/2012

DIMANCHE LE VOTE UTILE, C’EST LE VOTE FRONT DE GAUCHE !

fgjlmeyur.jpg

Ce dimanche 10 juin les français sont invités à s’exprimer pour élire leurs députés.

Le vote massif pour le Front de Gauche dans le prolongement de l’élection présidentielle permettra un engagement fort pour une justice sociale et fiscale profondément ancrée à gauche et marquée par les propositions du programme du Front de Gauche écologiste, rénovateur, et ambitieux pour la démocratie, pour l’emploi, pour l’éducation, la santé, le pouvoir d’achat des salariés, des retraités mis à mal par plusieurs dizaines d’années d’austérités.

Le vote Front de Gauche permettra d’avoir un groupe solide à l’assemblée national, et chaque voix obtenue pèsera pour donner de la force à ce groupe et à l’ensemble des ces parlementaires et élus.

Sur la première circonscription de l’Essonne regroupant les villes d’Evry, Corbeil, Courcouronnes, Bondoufle, Lisses, Villabé, Ulysse Rabaté et Elise Yagmur porteront les couleurs du Front de Gauche.


FRONT DE GAUCHE : ELECTION LEGISLATIVE... par E-Mosaique

06/06/2012

Front de Gauche : la laïcité, pilier de la République et condition du vivre ensemble

fgcarole.jpgLa laïcité est un pilier de la République, une et indivisible, un principe vivant et porteur de droits inaliénables garantis à tout membre de la société, français ou étranger : la séparation du politique et du religieux, la liberté de conscience et de culte, l’égalité des citoyens en tout domaine sans discrimination d’aucune sorte ; la neutralité de l’État à l’égard de toutes les convictions philosophiques, religieuses ou
politiques.

Concernant les religions, le gouvernement Français agira pour qu’aucune d’entre elles ne soit mise à l’index au prétexte de la laïcité comme le fait régulièrement le Front National à propos de la religion
musulmane.

Nous réaffirmons le bienfondé et l’actualité de la loi de 1905 sur la laïcité. Toutes les modifications ultérieures de la loi de 1905 affectant ces principes seront abrogées. Pour nous cette loi fondamentale de notre République a vocation à s’appliquer à tout le territoire national.

Aucun financement public ne sera octroyé à la construction de nouveaux établissements scolaires privés ou à la rénovation de ceux qui existent déjà. Toute ségrégation de genre ou communautaire de l’espace
public sera interdite (par exemple le choix du sexe du médecin à l’hôpital public…). Le président de la République renoncera définitivement à son titre de chanoine de Saint-Jean-de-Latran.

Nous défendrons la laïcité dans les institutions européennes et refuseront le financement public des religions et organisations confessionnelles.

Nous interdirons les sectes.
Dans les relations internationales comme dans notre pays, la laïcité est une condition de la paix, car elle permet le respect du droit de chaque peuple et de chaque être humain indépendamment de ses convictions religieuses.
Nous débarrasserons donc la politique internationale de la France de ses références à la théorie nord américaine du choc des civilisations qui cherche à diviser le monde en fonction des appartenances
religieuses.

Extrait du programme du Front de Gauche

02/06/2012

EVRY BORD DE SEINE, LE FRONT DE GAUCHE RASSEMBLE ET REND HOMMAGE !

seinefg.jpg

Plusieurs dizaines de miltants du Front de Gauche et leurs ont participé à un rassemblement pique-nique au bord de seine d'Evry dans une ambiance particulièrement agréable sous un ciel clément.

Autour de plats et de boissons apportés par les militants une discussion à "bâtons rompus" c'est engagé avec les deux candidats du Front de Gauche de la première circonscription de l'Essonne Ulysse Ulysse Rabaté et Elise Yagmur.

AUPARAVENT UNE CEREMONIE S'ETAIT DEROULEE POUR RENDRE HOMMAGE A LA RESISTANTE OLGA BANCIC.

seinefg1.jpgElise Yagmur, conseillère municipale au nom du groupe communiste, avec à ses côtés Ulysse Rabaté et Diaz Diego maire adjoint d'Evry a prononcé un discours dont voici des extraîts :

Aujourd’hui nous sommes réunis pour rendre hommage à une grande dame qui symbolise cet esprit de résistance contre toutes les injustices, contre la haine, contre le racisme dont nous sommes toujours porteurs.

Spéculant sur les incertitudes et l’angoisse, le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme continuent d’alimenter des idéologies de haine et d’exclusion.  La menace est réelle.

Je parle de ceux qui tiennent ces discours pour tenter de nous faire oublier ce que furent les conséquences tragiques, hier, des « théories » qu’ils professent aujourd’hui. Je pense à l’infâme femme et son parti, en particulier, que nous n’aurons de cesse de chasser et de les combattre car ils continuent à distiller ce poison nauséabond qui est la haine de l’autre.

C’est pourquoi, notre présence ici témoigne de la volonté de ne pas oublier, de ne pas pardonner, et pour cela de dire et redire l’histoire de cette lutte, afin que le terrain de la parole ne soit pas abandonné à un révisionnisme sans cesse à l’affût des démissions de la mémoire collective.

Personne ne doit laisser en friche l’extraordinaire exemple de dignité, de courage, de confiance dans la victoire que les Résistants, et notamment ceux de « l’Affiche Rouge » qui nous ont légués, à nous et à l’humanité toute entière. « Les bûchers ne sont jamais éteints et le feu pour nous peut reprendre », écrivait le poète Pierre Seghers. C’est à nous tous qu’il revient de veiller et d’agir pour que jamais plus le monstre abattu ne relève la tête.

Vous pouvez faire confiance au Front de Gauche pour cela

front de gauche,evry,bord de seine,elise yagmur,ulysse rabatéLe hasard du calendrier fait que cette cérémonie a lieu la veille de la fête des mères instaurée par le régime de Pétain mais dont l’origine remonte à l’époque de la Grèce Antique. Ce régime de Pétain dont certains aujourd’hui se réclament dans l’esprit et les actes a été responsable de la mort tragique d’Olga, laissant une fille orpheline.

front de gauche,evry,bord de seine,elise yagmur,ulysse rabatéOlga Bancic était une jeune femme pleine de charme, douce et gentille, d’une rare beauté. Elle était femme, juive, roumaine, étrangère, communiste, c’est-à-dire tout ce que les fascistes et les nazis finalement détestent profondément.

Sixième enfant d’un petit fonctionnaire, à quatorze ans, elle a commencé à travailler comme ouvrière. Après une enfance et une jeunesse active et animée en Roumanie, pays où elle est née en mars 1912 dans la ville de Kichinev, alternant travail clandestin et séjours en prison pour ses activités syndicales et revendicatives, à seize ans et demi, elle se marie et part à Bucarest, où elle adhère aux Jeunesses communistes.

Recherchée, traquée de toutes parts par le régime fasciste qui alors dirige ce pays et sera allié avec l‘Allemagne nazie, elle quitte son pays et arrive en France en 1938 pour suivre des études à la faculté des lettres. Alors âgée de vingt-six ans, elle participe avec un de ses compatriotes, Jacob Salomon, à l’envoi d’armes aux républicains espagnols. Elle épouse Alexandre Jar, ancien des Brigades internationales et écrivain (1911-1988), et donne naissance en 1939 à une petite fille, Dolorès.

1940, c’est la guerre avec l’occupation allemande de la France. Sans la moindre hésitation, Olga s’engage et fait partie des FTP-MOI (Francs-tireurs et partisans de la main-d’œuvre immigrée) dans la lutte contre les nazis. Elle hésite d’autant moins que le système fasciste, sinistre ennemi, elle l’a vécu en Roumanie où elle fut persécutée. Elle fut parmi les premières à organiser et réaliser des actes divers de résistance qui se transformèrent assez rapidement en lutte armée.

Pour être libre de ses mouvements et pouvoir se consacrer entièrement à la Résistance, elle confie sa petite fille à une famille française qui en prendra bien soin.

Elle est chargée de l’assemblage de bombes et divers engins explosifs, de leur transport à destination et également du convoiement d’armes destinées aux opérations, armes qu’elle récupère après chaque opération pour les mettre en lieu sûr.

Le 16 novembre 1943, elle est arrêtée par les brigades spéciales de la préfecture de police de Paris, en même temps que Marcel Rayman et Joseph Sevec, combattants des FTP-MOI, en tout 23 d’entre eux qui donneront à la propagande nazie l’occasion de faire placarder la célèbre Affiche rouge, dite du groupe Manouchian, à Paris et dans toute la France.

Le 21 février 1944, les 23 sont condamnés à mort par une cour martiale allemande, réunie à Paris le 15 février 1944. Les 22 hommes du groupe sont fusillés le jour même de leur condamnation, au mont Valérien, dans la banlieue parisienne.

Olga Bancic est transférée en Allemagne. Malgré les tortures ignobles de ses geôliers, elle n’a pas cédé ni concédé le moindre renseignement pouvant les servir dans leurs tristes besognes. Elle fut de nouveau lourdement harcelée et torturée, sans jamais céder. Son courage resta inébranlable.

Incarcérée à Karlsruhe puis, le 3 mai 1944, dans la prison de Stuttgart où elle est décapitée le 10 mai, à trente-deux ans, le jour même de son anniversaire.

Avant d’être exécutée, elle fit parvenir à la Croix-Rouge le 9 mai 1944 une lettre pour sa fille dont voici le texte et qui à la veille cette fête des mères, vous le comprendrez, prend une dimension supplémentaire :

« Ma chère petite fille, mon cher petit amour,

« Ta mère écrit la dernière lettre, ma chère fille, demain à 6 heures, le 10 mai, je ne serai plus.

« Mon amour, ne pleure pas, ta mère ne pleure pas non plus. Je meurs avec la conscience tranquille et avec toute la conviction que demain tu auras une vie et un avenir plus heureux que ta mère. Tu n’auras plus à souffrir. Sois fière de ta mère, mon petit amour.

« J’ai toujours ton image devant moi.

« Je vais croire que tu verras ton père, j’ai l’espérance que lui aura un autre sort. Dis-lui que j’ai toujours pensé à lui comme à toi. Je vous aime de tout mon cœur.

« Tous les deux vous m’êtes chers. Ma chère enfant, ton père est pour toi une mère aussi. Il t’aime beaucoup.

« Tu ne sentiras pas le manque de ta mère.

« Mon cher enfant, je finis ma lettre avec l’espérance que tu seras heureuse pour toute ta vie, avec ton père, avec tout le monde. Je vous embrasse de tout mon cœur, beaucoup, beaucoup.

« Adieu mon amour.

« Ta mère. »

25/05/2012

LEGISLATIVES : AVEC LE VOTE FRONT DE GAUCHE , AVOIR UNE PAROLE FORTE A GAUCHE !

legislativevry.jpgCe qui se joue avec les législatives c'est l'avenir du changement : ou la porte du changement se referme ou grâce à un bon score du Front de gauche, la France se donne les atouts pour se sortir des griffes des marchés financiers.

Avec la mise en place du gouvernement, des premières décisions ont été prises : parité au sein du gouvernement, charte déontologique, baisse du salaire des ministre et du président... Très bien. Après des années de présidence bling-bling, le retour à des pratiques plus républicaines ne peut que nous satisfaire. Mais cela ne peut suffire.

Les urgences du pays sont grandes, les attentes de notre peuple importantes. Emploi, pouvoir d'achat, retraite, école, logement... L'action du gouvernement doit répondre à ces attentes. La gauche ne peut pas décevoir et se contenter de mesurettes pour ne pas déplaire aux marchés financiers. Quel est le contenu du changement dont nous avons besoin ?

Telle est la question que chacun à gauche doit se poser. Une augmentation significative du SMIC et des minima sociaux ou un simple «coup de pouce» ?

Un référendum sur le traité Merkel-Sarkozy, ou le simple ajout d'un volet croissance sans toucher au pacte d'austérité budgétaire ? Une véritable volonté de changer le rôle de la BCE ou une simple déclaration d'intention ?

La volonté de s'attaquer aux marchés financiers ou la seule tentative d'en gommer quelques excès ?

Ne lâchons rien!

Ne nous faisons pas d'illusion, pour reprendre le pouvoir aux marchés financiers, produire autrement et mieux partager les richesses et les réorienter vers l’activité et l’emploi, il faut du courage et de la détermination.

Il faut du courage et de la détermination si nous voulons qu’une majorité de député-e-s de gauche à l’Assemblée Nationale adopte des lois qui répondent aux urgences sociales, écologiques et démocratiques.

Des mesures pour réussir le changement qui portent sur l'interdiction des licenciements boursiers, l'augmentation du SMIC à 1700 € brut, le retour de la retraite à 60 ans pour tous, la nationalisation du système bancaire et la création d'un pôle public pour orienter le crédit vers ce qui est utile : redonner la priorité à l’emploi, l'école, la santé, le logement...

Le Front de gauche, avec son programme l’Humain d’abord et son candidat commun Jean-Luc Mélenchon, avec 4 millions de voix, a apporté une contribution décisive à la victoire contre Sarkozy.

Le Front de gauche, c’est l’assurance d’une gauche qui assume ses responsabilités, avec un objectif : « L’humain d’abord ».

Avec un bon résultat national du Front de gauche au soir du 1er tour des législatives et un grand nombre de député-e-s au soir du 2nd tour, meilleurs seront les atouts d’un vrai changement.

Dans notre circonscription, Ulysse Rabaté, jeune communiste clichois et Elise Yagmur, conseillère municipale communiste d’Evry sont les candidats du Front de gauche, conformément aux accords entre tous les partenaires du Front de gauche..

A l'heure où il y besoin d'une parole forte à gauche, ce sont les candidats les mieux à même de faire entendre les attentes des habitants d’Evry, de Corbeil, de Courcouronnes, de Bondoufle, de Lisses, de Villabé et de garantir un vrai changement !

19/05/2012

LEGISLATIVE PREMIERE CIRCONSCRIPTION DE L'ESSONNE : QUATORZE CANDIDATS !

fglegislative.jpgSur la première circonscription de l’Essonne qui regroupe les villes d’Evry, Corbeil, Courcouronnes, Bondoufle, Lisses et Villabé 28 candidats sont officiellement recensés., dont 14 titulaires et 14 suppléants.

Ulysse Rabaté collaborateur du conseil général de l’Essonne, habitant de Corbeil, 25 ans, et Elise Yagmur secrétaire administrative, mère de 2 enfants, conseillère municipale et habitante d’Evry défendront les couleurs du Front de Gauche, et son programme l’Humain d’Abord.

Parmi les autres candidats, Cristela De Oliveira maire adjointe de Corbeil, UMP sera la candidate de la Droite officielle. Manuel Valls député sortant, Maire d’Evry, et actuellement ministre de l’intérieur, représentera le PS. Danielle Valéro, Maire adjointe d’Evry sera la candidate écologiste.

Autres candidats : Arnaud Vivrel (Solidarité et progrès), Marianne Srhir (Debout la République) Conseillère municipale de Yerres, Christine Danquigny (POI), syndicaliste, Mohamed Chabbi (sans étiquette), communautaire, Fadhel Mahbouli (alliance écologiste indépendante), ancien adjoint de Corbeil (Nouveau Centre) au développement social, Morvan Prévot (dvg) du Parti Pirate qui n'aura pas de bulletins de vote, les seuls disponibles seront à télécharger, Jean Camonin (LO), conseiller municipal à Corbeil et qui travaille à la SECMA, Jean-Pierre Bray (FN), ex UMP, habite Saintry, directeur général de la SECIM (filiale du groupe Holder), et Francis Couvidat, conseiller municipal d’Evry et qui représentera le NPA.

Les enjeux essentiels de ces élections législative sont ceux d’avoir un Front de Gauche pouvant disposer d’un fort groupe à l’assemblée nationale, et d’obtenir un maximum de suffrages permettant une vraie politique sociale et économique ancrée à gauche au service et pour tous.