Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2012

MAIS QU'A FAIT LA POLICE ?

polmanif.jpgC’est avec stupeur que nous venons d’apprendre la condamnation de deux de nos camarades du Mouvement Jeunes Communistes de France, Marcel Adani et Rudolph Mwadia-Mvita le secrétaire à l’organisation de l’UEC à Paris 8, à 3 mois de prison avec sursis. Leur délit ? Avoir été au mauvais endroit au mauvais moment.

Mercredi soir dans Paris, les deux étudiants se sont retrouvés au milieu d’une course poursuite entre des policiers et une personne dans le métro. Alors qu’un policier trébuchait dans les escaliers et qu’une personne lui a crié : « cours poulet ! » ; les policiers sont revenus sur leurs pas et s’en sont pris à nos camarades.

Les policiers ont saisi le prétexte les provocations qui n’étaient pas lancées par nos camarades pour s’en prendre à eux. C’est par racisme habituel envers les jeunes et les personnes de couleur que les policiers ont pensé que c’était d’eux que venaient les insultes. D’ailleurs les insultes, les propos racistes et homophobes n’ont pas tardé à sortir.

Ils ont été sortis du métro et tabassés. Les policiers étaient prêts à les laisser partir mais sont revenus les chercher car ils étaient trop amochés par les coups.

Depuis mercredi soir et jusqu’à aujourd’hui, nos camarades sont restés en détention et ont subi des pressions. Durant ces jours de détention, ils se sont entendus dire : « On sait bien que ce n’est pas vous. Mais c’est comme ça, vous allez prendre ». C’est aussi comme ça qu’ils ont été privés du moindre contact avec leurs camarades, un avocat, ou même leurs familles ».

Ce samedi, ils passaient en comparution immédiate, justice au rabais, guichet de la condamnation injuste. Le procureur a tout de suite donné le ton : il a requis une peine d’un mois avec sursis et 900 euros d’amende au motif de l’humiliation subie par les policiers. Finalement, le juge les condamne à 3 mois avec sursis pour outrage à agent et rébellion.

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir » disait La Fontaine.

Les jeunes communistes apportent tout leur soutien à leurs camarades. Nous dénonçons les violences policières et la condamnation qui permet la mise sous silence de la bavure.

C’est révélateur d’une période électorale où il s’agit pour le gouvernement de faire monter les chiffres de la délinquance, condamner à la chaîne pour maintenir un climat de peur, venir sur les thèmes de l’extrême-droite.

Les jeunes communistes continueront à se battre et à dénoncer les violences policières, couvertes par une justice à deux vitesses aux ordres des puissants.

jc.jpgLes jeunes et étudiants communistes comptent bien faire appel pour exiger que justice soit faite. Il n’est pas question que nos camarades aient à craindre de retrouver leur casier judiciaire noirci par des mensonges aussi honteux ! Nous annonçons également, dans les jours qui viennent, la sortie d’une pétition de soutien.

Pierric Annoot, Secrétaire Général du Mouvement de la Jeunesse Communiste Française

16/11/2011

S’attaquer aux malades pour encore gaver les marchés financiers : le dogme Sarkozy/Fillon

jc.jpgCOMMUNIQUE DU MOUVEMENT DE LA JEUNESSE COMMUNISTE

François Fillon vient d’annoncer devant les députés l’application d’un quatrième jour de carence en cas d’arrêt maladie pour les salariés du privé et l’instauration d’un jour de carence pour la fonction publique.

Arguments officiels : s’attaquer à la fraude sociale, travailler à l’équité entre public et privé, réduire le déficit de la France.

Sauf que c’est tout l’inverse dont il s’agit. On connait maintenant la rengaine ! Avec cette mesure la droite estime faire une économie de 200 millions d’euros en s’attaquant aux salariés malades.

Sauf que pour l’essentiel la fraude à l’assurance maladie est le fait de certains professionnels de santé, du travail dissimulé non déclaré, de sous-déclaration des accidents du travail et maladies professionnelles et non des assurés sociaux.

Une fois de plus le véritable objectif de la droite n’est pas de s’attaquer aux racines du mal mais de fabriquer des boucs émissaires : les travailleurs qui abuseraient de leur droits.

Alors que les citoyens s’aperçoivent de plus en plus que ce gouvernement est au service unique des marchés financiers, Sarkozy nous ressort la bonne vieille méthode usée jusqu’à la corde de la division public/privé pour détourner l’attention des véritables responsables de la crise : diviser pour mieux régner !

Une fois de plus, sous prétexte d’équité entre public et privé, le gouvernement ne fait gagner de droits à personnes, mais en retirent à tous !

Ce matin sur France inter, le président du syndicat de la médecine générale dénonçait la supercherie qui consiste à nous faire croire que les salariés abuseraient des arrêts de travail.

Il nous explique que les arrêts de travail qui coutent le plus sont ceux des salariés de plus de 50 ans aux travaux pénibles qui nécessitent des arrêts de travail.

Le problème est selon lui pris complètement à l’envers puisque cette mesure va mettre la santé des travailleurs en danger alors même que les conditions de travail se dégradent, c’est donc sur ce sujet que le gouvernement devrait agir.

fillonargent.jpgPire, des salariés refusent aujourd’hui des arrêts de travail par culpabilisation ou par peur de sanctions, mettant par la même leur santé en danger et celle des autres pour des métiers dangereux !

Voilà la stratégie de cette droite ignoble : manier le mensonge pour créer de faux problèmes et faire semblant de les résoudre afin de diviser les français, de créer des boucs émissaires et d’enrichir les marchés financiers.

Pendant ce temps, pas touche aux fraudes fiscales des grandes entreprises, aux exonérations de cotisations sociales, aux revenus du capital...

Sarkozy nous fait la leçon qu’il a surement murie dans sa chambre d’hôtel à 37 000 euros la nuit pendant le G20. Ces mêmes G8 et G20 qui auront couté 59 millions d’euros à la France et qui ne poursuivaient qu’un seul but : faire payer la crise au peuple pour sauvegarder leurs privilèges... il est temps d’en finir avec ce système et ses valets.

26/08/2011

Les annonces de François Fillon : mais de qui se moque t’on ?

pcfaffiche2.jpgOu l’austérité, c’est pas Tripoli !

Communiqué de la Jeunesse Communiste

Le premier ministre François Fillon a dévoilé ses nouvelles mesures de rigueur budgétaire. Aux ordres des marchés financiers, il n’a proposé aucune remise en question de sa politique économique. Une fois de plus, le gouvernement préfère ponctionner les travailleurs en s’attaquant à leur porte-monnaie.

Hausse des taxes sur des produits de consommation (tabac, alcool, sodas), prélude à une hausse généralisée la TVA, accompagnée d’une hausse des prélèvements sociaux, déremboursements de certains médicaments… Derrière, les compagnies d’assurances et les mutuelles augmenteront leurs tarifs pour répercuter ces coûts.

Au nom de la lutte contre les déficits, Sarkozy et sa clique font payer l’addition au peuple ! Pour faire passer la pilule, ils annoncent une taxation (temporaire) sur les très hauts revenus à 3%. Cela équivaut à récupérer 200 millions d’euros sur les 2 milliards d’allègements fiscaux accordés aux plus fortunés il y a quelques mois. Nous ne voulons pas la charité, il faut taxer les 80 milliards d’euros de bénéfices distribués cette année par les entreprises du CAC 40.

pcfaffiche.jpgLe message est clair : les nantis se partagent le gâteau et nous font gentiment cadeau de leurs miettes ! Ce nouveau programme traduit l’asservissement volontaire de nos gouvernants aux marchés financiers : ce plan a été fait pour...conserver la note AAA ! Et les agences de notation et les institutions financières internationales demanderont très vite de nouveaux efforts sous prétexte de lutte contre les déficits. Pourtant, cette « dette publique » a justement été creusée pour sauver les banques et les marchés en 2008, et ils veulent aujourd’hui que les peuples payent l’addition. Leurs exigences sont illégitimes ! Il faut répartir autrement les richesses en France : réinstaurer une fiscalité progressive des revenus, taxer les revenus financiers, augmenter les salaires.

Les revenus du travail sont plus taxés que les autres, le niveau de chômage est historiquement élevé, l’évolution des salaires est au point mort... Nous ne voulons pas « rassurer les marchés » mais répondre aux besoins populaires et faire vivre la solidarité !

pcfaffiche1.jpgNous voulons renverser les politiques qui démantèlent l’éducation et la recherche, nous voulons en finir avec la précarité et les bas salaires auxquels les jeunes sont condamnés, nous voulons garantir à chacun l’accès à la santé, aux transports, aux loisirs et à la culture.

Prenons l’argent là où il est ! Mettons fin aux politiques qui ne servent que quelques profiteurs et investissons pour l’avenir et la réponse aux besoins de chacun !

Le 27 septembre pour l’éducation nationale et le 15 octobre dans toute l’Europe : tous dans la rue contre l’austérité et pour nos droits !

26/04/2011

Intervention en Libye : derrière l’« amour de la liberté », une soif de pétrole jusqu’à la guerre !

libye,jeunesse communisteDéclaration du Mouvement de la Jeunesse Communiste de France

Ben Ali et Moubarak étaient des dictateurs féroces qui opprimaient leurs peuples et ça ne posait de problème à personne (bien au contraire !) à l’Élysée, à l’Union européenne, au FMI, à l’ONU ou à la Maison Blanche. En ce moment même, les Saoudiens massacrent à tour de bras à Bahreïn un peuple qui veut vivre libre et souverain et ça ne pose toujours de problème à personne dans les hautes sphères.

L’ancienne ministre des Affaires étrangères proposait le savoir-faire des forces françaises en matière de sécurité pour mater la révolution du peuple tunisien... Aujourd’hui le gouvernement se découvrirait une soudaine passion pour la liberté et le soutien aux révolutions ?

Hélas, c’est une sinistre blague ! Après avoir armé, soutenu, défendu, vanté, caressé, gavé le colonel Kadhafi, les Occidentaux ne voient plus le vieux dictateur comme le bon cheval pour piller les énormes ressources en hydrocarbures (pétrole, gaz) du pays. Kadhafi ne tient plus son pays : l’extraction d’hydrocarbures est malmenée par cette révolution longue et difficile.

Qui veut le pétrole veut au plus vite la fin de la révolution, quelle qu’en soit l’issue. Le plus facile leur semble sans doute d’en finir avec Kadhafi. Comment expliquer autrement qu’il ait fallu attendre si longtemps pour que l’ONU prenne position ? La situation n’est devenue un problème qu’à partir du moment où elle a bloqué l’économie pétrolière durablement...

Après « la guerre préventive », voici venu le temps de la « guerre solidaire ».

On nous rejoue l’interminable et horrible chansonnette de l’impérialisme que connaissait déjà Anatole France : on croit mourir pour la liberté ; on meurt pour les industriels. La chanson du capitalisme tout simplement qui, comme disait Jaurès, porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage. Les frappes ne sont jamais « chirurgicales » ni les dommages « collatéraux ». À la fin, c’est toujours le peuple qui meurt.

Nous réitérons notre pleine solidarité avec l’opposition au régime de Tripoli qui doit garder la pleine maîtrise de ses choix. Celui qui vient d’être fait par la France et ses alliés est le premier pas vers la logique du pire.

Mouvement jeunes communistes de France.

19:04 Publié dans ACTUALITES, Jeunesse communiste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : libye, jeunesse communiste | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!

08/10/2010

La mobilisation des jeunes contre la réforme des retraites s’intensifie !

jc.jpgCommuniqué du MJCF

"Dans de nombreux départements des lycées se sont mis en grève aujourd’hui où tiennent des assemblées générales pour préparer la mobilisation de mardi prochain, suite à l’appel des jeunes communistes et d’autres organisations du collectif « la retraite une affaire de jeunes » à faire du jeudi 7 octobre une journée de mobilisation nationale dans les lycées.

Ils sont plus de milles dans la Somme à s’être mobilisés dès ce matin dans les lycées de Friville, Saint Quentin, Doullens et Flixecourt. En Seine Saint Denis avec les jeunes communistes, ils se sont mobilisés devant le siège de l’UMP pour exprimer leur refus de cette réforme qui sacrifie leur avenir, mais aussi contre les suppressions de postes dans les lycées. Dans le Pas de Calais, se sont 7 lycées où se déroulent des Assemblées Générales, ainsi que dans le Nord, les Bouches du Rhône, la Loire, la Loire Atlantique, la Saine Maritime... Au total, ce sont plus de 55 départements qui se mobilisent aujourd’hui.

Refusant cette réformes des retraites qui aura pour principal conséquence de faire exploser le chômage des jeunes en reculant l’âge de départ à la retraite, les jeunes ont bien conscience que c’est leur avenir qui se joue en ce moment et sont entrain de donner à Sarkozy des raisons d’avoir peur de leur mobilisation.

À n’en pas douter les jeunes seront massivement présent mardi 12 !"

18:46 Publié dans Jeunesse communiste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeunesse communiste, retraite, lycée | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!

19/12/2006

CONGRES DES JEUNESSES COMMUNISTES

medium_cpejc.jpgLes JC pressés d’en découdre
Jeunesse . Cinq cents jeunes communistes en congrès ont défriché les voies pour une alternative à la droite et au capitalisme, ce week-end à Ivry.

Ils étaient cinq cents jeunes délégués du Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF) réunis ce week-end à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Trois jours marqués par des instants d’émotion, comme au moment de la venue de Hind Khoury, déléguée générale de la Palestine en France, qui a dressé le bilan de l’occupation meurtrière israélienne et a salué « la recherche de la paix et de la justice » des JC. Trois jours d’intenses débats aussi, sur le capitalisme, les luttes contre les réformes de régression sociale de la droite, la solidarité internationale, l’écologie, le changement de société, etc., qui ont débouché sur l’adoption de quatre chantiers de propositions.

« Une page politique est en train de se fermer. La droite qui a gagné les élections en 2002 après l’arrivée de Le Pen au second tour va bientôt devoir rendre ses mandats dans une situation bien différente », a déclaré Cédric Clérin, qui a été réélu, dimanche, secrétaire général du Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF). « Nous sortons de cinq années de contre-révolution libérale mais aussi de cinq années de grandes mobilisations. Le libéralisme a été battu en brèche par la lutte contre le CPE et contre la constitution européenne. » Pour les JC, « le moment est propice pour faire entrer de nombreux jeunes en politique pour préparer les luttes à venir ». « Les jeunes sont plus intéressés par la politique qu’on le dit, affirme Mejdaline, lycéenne dans le Val-de-Marne. Ils sentent les conséquences des grands choix dans leur vie. Ce qu’ils rejettent, c’est la politique vue par les grands médias qui les désinforment. »

Ceux-ci ont déjà adoubé leurs candidats pour 2007, selon les JC. « Le Pen, Sarkozy, Royal, se réclament du peuple pour mettre en place leur politique libérale ou leur variante sociale-libérale. Ils font semblant de prendre en compte les aspirations pour mieux les dévoyer », dénonce Cédric Clérin. Trois prétendants que les JC ne mettent pas sur le même plan, mais qui sont réunis par un même « populisme médiatique » qui « passe par une certaine politique du bon sens qui fuit le débat sur les vraies causes ». Le MJCF veut « élever le niveau du débat » pour faire entendre la voix des jeunes dans les élections. Reste à voter pour un représentant qui incarne cette voix. Si la JC n’a pas choisi officiellement son candidat, débat en cours entre les forces antilibérales oblige, l’accueil triomphal réservé à Marie-George Buffet, samedi, ne laisse pas de place au doute sur la préférence des délégués. Pour la responsable communiste, « l’urgence des urgences » est que les forces qui militent pour une nouvelle dynamique à gauche hors du bipartisme imposé « se tournent maintenant vers les millions d’hommes et de femmes qui en attendent beaucoup ». Les jeunes militants s’impatientent d’entrer en campagne. « Ce qui m’importe c’est de faire gagner notre projet, lance Kevin, du Maine-et-Loire. Deux candidats me font froid dans le dos : Le Pen et Sarkozy. Le risque d’une société fasciste est bien réel. Et si Royal l’emportait, ce serait une catastrophe pour l’espoir. »

Les débats théoriques de congrès sur le dépassement du capitalisme, la référence à Marx et aux grands penseurs de la révolution sont vite rattrapés par la réalité concrète. « Comme beaucoup ici, j’habite dans un des quartiers les plus pauvres, interpelle Anne-Laure, de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). On y fait de la politique tous les jours avec les habitants. Pas en leur récitant Marx ou Engels mais en faisant participer les citoyens au quotidien pour peser sur les politiques nationales. » Elsa, des Bouches-du-Rhône, et Sylvain, du Loiret, plébiscitent l’utilité concrète de leur engagement. Embauché sous contrat nouvelle embauche comme livreur, le jeune homme a été congédié dès qu’il a réclamé le paiement de ses heures supplémentaires. « Une semaine après, j’ai reçu ma lettre de licenciement sans motif. J’ai adhéré aux JC pour me battre pour l’emploi stable. Les discours de Villepin sur l’aide à l’embauche des jeunes, c’est de la connerie... » Elsa, elle, cumule les petits boulots à Aix-en-Provence pour financer ses études. « Ma bourse suffit à peine à payer mon loyer. Je suis à l’Union des étudiants communistes parce que, quand on étudie ou quand on travaille, on voit que ce sont toujours les mêmes qui trinquent. À la JC, on apporte de vraies réponses pour les jeunes. » Le congrès a décidé de faire des quartiers populaires et des jeunes travailleurs des priorités de l’activité du MJCF dans les mois à venir.

Sébastien Crépel (l'Humanité)

10:04 Publié dans Jeunesse communiste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PCF, Jeunesse communiste, congès, MG Buffet | |  Imprimer |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it!