Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2017

Pierre Laurent face au Chrétiens

Pierre Laurent face aux chrétiens.jpg

Émission créée en 1997 par le quotidien La Croix en partenariat avec le réseau Radios Chrétiennes de France (RCF) et Radio Notre Dame, Face aux chrétiens est le forum politique des médias chrétiens. Chaque semaine une personnalité de la vie politique, économique, sociale, intellectuelle ou religieuse est interrogée pendant une heure par les journalistes représentants les rédactions partenaires, offrant une véritable mise en perspective de l’actualité.

Exceptionnellement cette émission sera diffusée en différé sur Chansons Rouges Mosaik Radio le dimanche 01 octobre dans le Top Magazine de midi, 18h, 23 h, le 02 octobre à 8h, dans le Magazine Reportage-Débat le mardi 03 octobre à 10h, mercredi 04 octobre à 20h }}}.

Attentif aux réactions syndicales contre les ordonnances, notamment du côté des fonctionnaires, Pierre Laurent estime que « ça va aller grandissant » . Face à cette vague, il estime que le PCF « doit entreprendre des changements importants et refonder sa capacité à accompagner les initiatives visant à transformer la société. » Quitte, éventuellement, pour le PCF, à changer de nom…
« Les migrations vont faire partie du monde du XXIème siècle » estime Pierre Laurent. Il appelle de ses voeux une « politique positive à l’échelle européenne », sachant qu’à ses yeux « ce sont les inégalités mondiales qui nourrissent les migrations. »
Attentifs aux militants et électeurs communistes qui l’ont quitté pour le FN, Pierre Laurent estime que « l’avenir est à la reconstruction d’une société de développement social partagé pour tous, et pas les uns contre les autres ». Pour lui, l’adversaire à combattre n’est pas le migrant, mais « l’accumulation des richesses de plus en plus inégalitaire ».

Migrants : « Accord avec le pape François »

« Les migrations vont faire partie du monde du XXI ème siècle » estime P. Laurent. Il appelle de ses voeux une « politique positive à l’échelle européenne », sachant qu’à ses yeux « ce sont les inégalités mondiales qui nourrissent les migrations. »

Populismes : « Ce n’est pas un phénomène allemand »

Attentifs aux militants et électeurs communistes qui l’ont quitté pour le FN, P. Laurent estime que « l’avenir est à la reconstruction d’une société de développement social partagé pour tous, et pas les uns contre les autres. » Pour lui, l’adversaire à combattre n’est pas le migrant, mais « l’accumulation des richesses de plus en plus inégalitaire ».

Écrire un commentaire